Israël a détruit des écoles palestiniennes financées par la Belgique

Les ministres des Affaires Etrangères Didier Reynders et de la Coopération au développement Alexander De Croo ont exprimé ce vendredi leur consternation après la démolition mercredi par Israël à Khirbet Tana, en Cisjordanie, d’écoles construites par des organisations humanitaires et financées par l’Union européenne et la Belgique. De Croo rencontrera l’ambassadeur d’Israël à Bruxelles.

Les ministres Didier Reynders (MR) et Alexander De Croo (Open VLD) ont exprimé ce vendredi leur "préoccupation" face à l'augmentation qu'ils qualifient d'"inquiétante" du nombre de démolitions et de confiscations de structures palestiniennes dans la zone C de Cisjordanie observée depuis le début de cette année.

Les ministres fédéraux ont, dans un communiqué, exprimé leur "consternation" après des démolitions effectuées mercredi par Israël à Khirbet Tana, près de Naplouse, qui ont notamment touché des structures financées par l'Union européenne et la Belgique au travers du consortium "Humanitarian support to contribute to the protection of Palestinians in the West bank from forcible transfer".

Parmi les structures détruites figurent notamment des écoles construites par des organisations humanitaires pour répondre aux besoins humanitaires, selon les deux ministres (photo).

"Ces interventions sont menées en accord avec le droit international humanitaire", ont affirmé les ministres De Croo et Reynders, en appelant les autorités israéliennes à respecter le droit international humanitaire et à garantir aux organisations humanitaires locales et internationales un accès sans entrave aux populations civiles affectées.

Les deux ministres ajoutent qu'il exprimeront leur préoccupations aux autorités israéliennes. Alexander De Croo rencontrera prochainement l'ambassadeur d'Israël à Bruxelles à ce sujet.