Un trou de 2 milliards d’euros dans le budget fédéral

Pour l’ajustement printanier du budget 2016, le gouvernement fédéral doit trouver plus de 2 milliards d’euros. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) parle d’une erreur structurelle dans la méthode d’estimation du ministère des Finances. Les recettes fiscales ont aussi été inférieures de 1,39 milliard à ce qui avait été escompté, indiquent les quotidiens De Tijd, L’Echo, De Standaard et Le Soir ce vendredi.

Le ministre fédéral des Finances, Johan Van Overtveldt, avance plusieurs explications pour le trou de 2 milliards d’euros constaté lors de l’ajustement printanier dans le budget 2016. D'une part, les recettes fiscales seraient inférieures de 1,39 milliard d'euros aux estimations du budget initial 2016, et cela à cause des taux d'intérêt au plancher et à une erreur structurelle dans la méthode d'estimation du service public fédéral Finances.

Les versements au titre du précompte professionnel sont également inférieurs à ce qui était espéré. D'autre part, le budget de la sécurité sociale dans son volet "salarié" dévie de 441 millions d'euros, essentiellement à cause du retour de l'indexation en juillet 2016.

Les chiffres devront être confirmés par le Comité de monitoring en début de semaine prochaine, le contrôle budgétaire étant prévu en milieu de mois. Le ministre des Finances (photo) a indiqué à la rédaction de la VRT qu’il voulait attendre les chiffres définitifs du Comité avant de prendre des décisions.

L’une des pistes envisagées serait un meilleur système de sanctions pour encourager les entreprises à payer leurs impôts anticipativement. Le gouvernement recevrait ainsi chaque année un apport d’argent équilibré. Quoi qu’il en soit, l’équipe Michel devra rediscuter d’épargnes supplémentaires et de nouvelles taxes. A moins que le gouvernement fédéral décide de ne plus viser 2018 pour remettre le budget fédéral en équilibre.

Le vice-Premier ministre Didier Reynders (MR) estime en tous cas qu'il sera très difficile de parvenir à redresser le budget pour atteindre l'équilibre en 2018, comme prévu dans l'accord du gouvernement fédéral.