"Le commerce de diamants bruts attire à nouveau"

Après une mauvaise année, le secteur du diamant semble se relever en 2016. C’est en tous cas ce qu’estime la fédération du secteur Antwerp World Diamond Centre (AWDC). La Russie reste le principal fournisseur de pierres précieuses brutes aux diamantaires anversois.

En février 2015, quelque 4,8 milliards de dollars de diamants ont été importés et exportés vers et depuis Anvers, pour 18,3 millions de carats, contre 5,1 milliards de dollars (+4,5%) - soit 25 millions de carats (+38%) - le mois dernier. C’est ce qu’a indiqué la fédération du diamant Antwerp World Diamond Centre (AWDC).

"Si l'on regarde plus en détails les chiffres de février 2016 et qu'on les compare avec ceux de janvier de cette année, on aperçoit que le commerce de diamants bruts surtout opère un tournant clair", précise l’AWDC. L'import de diamants bruts a augmenté de 82% en valeur et de 106% en volume.

La Russie reste le fournisseur le plus important de diamants bruts à Anvers, avec près d'un tiers des importations de février, soit 36% pour 435 millions de dollars.

Il est cependant encore trop tôt pour dire que le secteur du diamant au niveau mondial respire à nouveau. "La situation sera plus claire dans quelques mois", ajoute l'AWDC.