La police ne peut utiliser certaines caméras très onéreuses

Depuis 5 ans, les agents de police ne sont pas autorisés à utiliser des caméras d’une valeur de 10.000 euros pour filmer depuis une voiture banalisée. En cause, une lacune dans la législation. Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), à l’intention de revoir la loi en question cette année encore. C’est ce qu’indiquent les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Entre 2000 et 2011, de nombreuses voitures banalisées de la police ont été dotées de caméras coutant quelque 10.000 euros pièces. Le système ProVida permettait d'arrêter les chauffards de manière "discrète et efficace".

Mais à la suite d'une modification de la loi relative aux caméras, filmer en secret est complètement interdit depuis 2011. Depuis lors, les caméras onéreuses ne sont plus utilisées.

Jusqu’à présent, aucune exception n’est prévue pour la police. Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (photo) prévoit néanmoins un assouplissement, afin que les agents de police puissent à nouveau avoir recours au matériel.

"Nous voulons des routes plus sures, et pour cela nos services doivent pouvoir avoir recours à tous les moyens." Le ministre de l’Intérieur souligne aussi que des caméras nettement moins coûteuses sont utilisées actuellement, comme par exemple les petites caméras de tableau de bord (aussi appelées "dashcams").