L’IBSR appelle à la prudence pour les motards

Avec le retour du beau temps, beaucoup de motards s’aventurent sur ces routes et l’on déplore déjà plusieurs accidents impliquant des deux roues. L’Institut Belge pour la Sécurité Routière appelle dès lors à la prudence. "Nous attirons l’attention sur la responsabilité partagée et la nécessité pour les automobilistes et les conducteurs de deux-roues de cohabiter sur la route en toute sécurité".
DURAND Philippe / SUNSET

Au cours de ce samedi, première belle journée de l’année, on déplore déjà de nombreux accidents impliquant des motards en Flandre orientale. Le plus grave s’est produit à Zingem, entre Gand et Audenarde, deux personnes ont perdu la vie : un motard et un enfant de 7 ans. Des témoins parlent de vitesse inappropriée mais il faudra attendre le résultat de l’enquête.

A Lokeren, un autre motard a été transporté dans un état critique à l’hôpital après avoir été heurté par une voiture et à Hofstade un troisième motard a été grièvement blessé lors d’une chute.

"Avec le beau temps, la saison des balades à motos a repris" explique Karin Genoe de l’IBSR à la VRT. "Mais le fait de ne pas avoir roulé pendant plusieurs mois demande une période de réadaptation. Dans certains cas les motards n’ont pas suffisamment d’assurance et ne contrôlent pas assez leur machine, de sorte qu’ils risquent  d'avoir un accident".

Dans un accident sur cinq, le motard est seul impliqué. Dans un quart des cas, les faits se sont déroulés dans un virage où, souvent, la moto est en cause car elle a raté sa trajectoire et heurté frontalement un autre véhicule.

"Il convient donc de s’entraîner d’abord sur un terrain privé avant de s’aventurer sur la voie publique".

D’autres part, les automobilistes doivent aussi redoubler de vigilance. La plupart des accidents se produisent parce que les automobilistes ne voient pas les motards. Ou les remarquent trop tard. "Ils doivent aussi s’habituer au fait que les motards peuvent surgir rapidement. C’est une responsabilité partagée des différents usagers de la route".