De retour dans le vert, Brussels Airlines créera des emplois

Pour la première fois depuis 2010, la compagnie aérienne belge enregistre un bénéfice - record qui plus est, avec 41,3 millions d’euros. Brussels Airlines annonce avoir redistribué 5 millions d’euros brut à son personnel, pour le remercier des sacrifices consentis. La compagnie veut en outre créer 240 nouveaux emplois cette année encore.

"Après avoir presque atteint l'équilibre en 2014, l’année 2015 fut exceptionnelle", s'est réjoui le CEO de la compagnie aérienne belge, Bernard Gustin, au cours d'une conférence de presse donnée ce jeudi. Le chiffre d'affaires de Brussels Airlines s'est établi l'an dernier à 1,274 milliard d'euros (+6,9%), tandis que le bénéfice net se monte à 41,3 millions d'euros, contre une perte de 4 millions d'euros encore en 2014.

La compagnie aérienne a pu profiter de la baisse des cours du pétrole, mais même sans cela, l'objectif de l'équilibre aurait été atteint, a souligné Bernard Gustin (photo), évoquant une forte hausse du nombre de passagers transportés. Brussels Airlines a ainsi enregistré plus de 7,5 millions de voyageurs l'an dernier, soit une hausse de 12,3% sur un an et une progression de 30% par rapport à 2013.

"Nous sommes parvenus à faire grandir notre base passagers de 5 à 7 millions, alors que nous n'avions jamais eu autant de concurrence à Bruxelles", s'est félicité Bernard Gustin. Le taux d'occupation des avions s'est amélioré de 3,4 points de base, passant à 75,4%.

Les trois régions - Europe, Afrique et USA - desservies par la filiale belge de Lufthansa ont été profitables l'an dernier, avec 6,4 millions de passagers en Europe (+13%) et 231.000 vers les Etats-Unis (+1,2%), la nouvelle liaison vers Washington se révélant la plus rentable des vols vers les USA.

Primes pour le personnel et création d’emplois

Brussels Airlines annonce aussi avoir redistribué 5 millions d'euros brut à son personnel, sous la forme de primes. "Nous avons demandé beaucoup aux employés ces dernières années, c'est pourquoi nous voulons maintenant leur redistribuer une partie des bénéfices", a expliqué le directeur financier de la compagnie, Jan De Raeymaeker.

La compagnie, alors en difficultés financières, avait connu une restructuration en 2012 mais sans passer par une procédure de licenciement collectif. "Je ne remercierais jamais assez le personnel de la société et les partenaires sociaux qui ont cru dans le projet. Tout le monde a fait des efforts avec une hausse de 15% de la productivité dans tous les départements, des gels de salaire... On a gardé l'emploi alors que la situation était difficile", a ajouté le CEO de Brussels Airlines, Bernard Gustin.

Le montant de la prime versée, variable en fonction de la situation du travailleur, n'a pas été précisé. Brussels Airlines comptait un peu plus de 3.360 travailleurs en 2015.

Brussels Airlines entend poursuivre sa stratégie de croissance en 2016, avec le lancement de nouvelles destinations et une extension de sa flotte. Une expansion qui s'accompagnera de la création, dès cette année, de 240 emplois supplémentaires.