La justice a déjà ouvert 57 dossiers liés au terrorisme

Depuis le 1er janvier 2016, le parquet fédéral a ouvert en moyenne 5 dossiers liés au terrorisme par semaine, soit un total de 57. Parmi ces nouveaux dossiers, certains concernent des enquêtes mineures sur des citoyens partis seuls combattre en Syrie, d’autres s’attaquent à de plus gros dossiers, comme des réseaux organisés de recruteurs pour la lutte armée. C’est ce qu’indique le quotidien De Tijd.

L'an dernier, quelque 310 dossiers liés au terrorisme avaient été ouverts, ce qui est un record. 

Depuis février 2015, le parquet fédéral a par ailleurs participé à 21 procès pour terrorisme devant les tribunaux correctionnels. Au cours de ceux-ci, 99 personnes ont été condamnées, 5 relaxées et une poursuite a été jugée irrecevable. Quant aux peines prononcées, elles vont de 8 mois à 20 ans de prison.

Il ressort également des chiffres fournis par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA), qu'un combattant sur cinq de retour en Belgique après s'être rendu en Syrie est une femme. Quelque 52% des combattants ont entre 20 et 30 ans.