Abdeslam en ambulance à la prison de Bruges

Après avoir été entendu par les enquêteurs belges et le juge d’instruction et été inculpé pour participation à des assassinats terroristes et aux activités d’une organisation terroriste, samedi, Salah Abdeslam a été emmené en ambulance vers 18h20 à la prison de Bruges (photo), qui possède une section spéciale de haute sécurité. Elle est notamment réservée aux suspects de terrorisme.

Samedi peu avant 18h, deux policiers armés et encagoulés étaient présents à l'entrée de la prison de Bruges (Flandre occidentale). Les derniers visiteurs quittaient alors le complexe pénitentiaire. A 18h20, un hélicoptère de la police fédérale survolait la prison et peu après, une ambulance entrait dans l'enceinte, escortée de deux véhicules policiers.

Salah Abdeslam (26 ans) est donc écroué à la prison de Bruges, en régime de sécurité "individuel et particulier". Le département, où chaque détenu a donc un traitement individuel, est hautement sécurisé. Les cellules bénéficient de double portes, tout le mobilier est fixé au sol ou au mur à l'aide de boulons et est construit avec du matériel solide. La télévision se trouve quant à elle derrière du plexiglas.

Par ailleurs, les objets de la cellule sont contrôlés quotidiennement pour éviter que le détenu ou une autre personne puisse se blesser.

Salah Abdeslam a été appréhendé vendredi vers 16h40 lors d'une opération des forces spéciales menée rue des Quatre vents à Molenbeek-Saint-Jean. Blessé à la jambe, il a dans un premier temps été emmené à l'hôpital Saint-Pierre pour y être soigné. C’est la raison pour laquelle il a été emmené en ambulance à la prison. Il comparaîtra mercredi devant la chambre du conseil.

La prison de Lantin pour Choukri

Amine Choukri, également appréhendé vendredi dans l’habitation de la rue des Quatre-Vents à Molenbeek, a lui aussi été inculpé d’assassinats terroristes et d’appartenance à une organisation terroriste.

Il a été écroué samedi soir à la prison de Lantin (photo), en province de Liège, en régime d’isolement.