Geens : "Nous devons travailler ensemble au lieu de nous diviser""

Le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), souhaite que les disputes politiques consécutives aux attentats de Bruxelles cessent. "Ce n'est pas le moment de se battre entre nous. L'ennemi se trouve en Syrie", a-t-il déclaré dans le programme De ochtend" de la VRT. "Nous devons faire face ensemble et être lucides."

Le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), a notamment mis en cause le gouvernement fédéral, et en particulier le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), à la suite de la venue de hooligans qui ont scandé des slogans haineux lors d'un moment de recueillement à la Bourse de Bruxelles dimanche.

Yvan Mayeur a affirmé qu'il n'avait plus confiance en Jan Jambon.

Ce dernier n'a pas souhaité s'exprimer à la suite de la sortie du bourgmestre bruxellois.

"A l'encontre de quelqu'un qui a souhaité prendre ses responsabilités, comme Jan Jambon l'a fait, ce n'est pas une réaction appropriée", a déclaré Koen Geens.

"Nous devons travailler ensemble au lieu de nous diviser", a-t-il insisté. Les politiciens doivent rester en contact et ne pas se blâmer les uns les autres, "c'est l'une des leçons que nous avons apprises", a ajouté Koen Geens, qui a par ailleurs refusé, dans les circonstance actuelles, de prendre part à la polémique sur l'exécution des peines, soulevée par la N-VA au cours du week-end.