Accord sur le renforcement de la sécurité à Brussels Airport

Les syndicats de police et le cabinet du ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), sont parvenus vendredi soir à un accord sur le renforcement des mesures de sécurité à l’aéroport de Zaventem, ce qui devrait permettre la réouverture de Brussels Airport, vraisemblablement ce dimanche. Les plaques d’immatriculation des voitures arrivant devant le hall des départs seront contrôlées avec des caméras spéciales et la police aéroportuaire pourra porter des gilets pare-balles.

L'accord conclu entre les syndicats de police et la ministre de l’Intérieur prévoit que l'ensemble des passagers feront désormais l'objet d'un screening avant leur entrée dans le bâtiment aéroportuaire, tout comme leurs bagages. Un logiciel de reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation devrait également être employé aux abords du terminal et des contrôles de véhicules auront lieu, en ce compris dans les parkings.

Un screening approfondi de toutes les personnes travaillant au sein de l'aéroport va aussi être mené. Les représentants syndicaux ont demandé au ministre de l'Intérieur des engagements budgétaires pour que ces mesures puissent être mises en œuvre de façon efficace. Une enveloppe de 2 millions d'euros a d’ailleurs été prévue pour le rééquipement matériel de la police aéroportuaire.

Une nouvelle réunion a été planifiée le 13 avril prochain entre les représentants des syndicats et le cabinet pour évaluer précisément les besoins des services de police. L'engagement de 200 agents de police supplémentaires a en outre été promis aux syndicats. Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (photo), est satisfait de l'accord et remercie les syndicats pour leur attitude constructive, a indiqué son porte-parole.

Réouverture ce dimanche ?

L'aéroport de Zaventem est "techniquement prêt" pour une reprise partielle des vols passagers, depuis le feu vert reçu jeudi des services de pompiers et de la Direction générale du Transport aérien (DGTA). Une réouverture dès samedi paraissait cependant "très compliquée" en raison du dispositif de sécurité qui doit être mis en place, a souligné le secrétaire permanent de la CSC-police, Stéphane Deldicque.

La réouverture partielle devrait plutôt avoir lieu dans "les jours à venir", a pour sa part indiqué le président du SLFP Police, Vincent Gilles. Une conférence de presse est prévue ce samedi après-midi sur les détails de la réouverture, qui escomptée par la presse pour ce dimanche. L’aéroport ne devrait cependant pas fonctionner à plus de 20% de sa capacité.