Les vols passagers reprennent dimanche à Brussels Airport

Sous réserve de l’autorisation officielle des services de l’ordre qui devrait être obtenue ce samedi, l’aéroport de Bruxelles-National rouvrira dimanche avec 3 vols de Brussels Airlines à destination de Faro, Turin et Athènes. Le hall des départs de Zaventem ayant été ravagé par l’attentat du 22 mars, un préfabriqué a été installé à côté du Connector, sur le tarmac, pour faire entrer et contrôler les voyageurs et leurs bagages. En plus des règles de sécurité habituelles, d’autres contrôles ont été mis en place, précisait le CEO de Brussels Airport Arnaud Feist.

"Ce redémarrage, même partiel, est un signe d'espoir. Nous ne voulons pas nous laisser abattre", a déclaré le CEO de Brussels Airport Arnaud Feist. Il débutait la conférence de presse sur la réouverture de Bruxelles-National, donnée ce samedi après-midi, avec une pensée émue pour les victimes du double attentat-suicide du 22 mars dernier, qui a soufflé le hall des départs de Zaventem. Feist a également tenu à remercier tous les services de secours et le personnel à Brussels Airport pour leur engagement à la suite du drame.

L'aéroport de Zaventem était "techniquement prêt" pour une reprise partielle des vols passagers depuis le feu vert, reçu jeudi, des services de pompiers et de la Direction générale du Transport aérien (DGTA). Cette reprise se heurtait cependant à une menace de grève des syndicats de la police aéroportuaire qui réclamaient des mesures de sécurité renforcées.

Une concertation menée vendredi soir entre les représentants syndicaux de la police et le cabinet du ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) a finalement permis d'aboutir à un accord sur le renforcement de la sécurité, ouvrant de la sorte la voie à une réouverture.

Offre limitée, qui évoluera graduellement

Arnaud Feist a indiqué que l’offre était volontairement limitée pour la réouverture de l’aéroport, mais qu’elle évoluera graduellement. Trois vols de la compagnie belge Brussels Airlines sont donc prévus pour ce dimanche, à destination de Faro, Turin et Athènes.

L’accès à Brussels Airport ne pourra se faire qu’en voiture ou en taxi. Dans la mesure du possible, d’autres moyens de transport suivront. Un logiciel de reconnaissance automatique de plaques d’immatriculation sera utilisé aux abords du terminal. Les véhicules devront se rendre tous au parking 2 - le kiss-and-ride n’étant pas accessible - et le quitter le plus rapidement possible après avoir déchargé les voyageurs.

Une structure temporaire en préfabriqué a été installée près du nouveau bâtiment Connector, sur le tarmac, via laquelle les passagers entreront dans l’aéroport. En quatre rangées dans un premier temps, puis 8 rangées par la suite, les passagers feront l'objet d'un screening avant leur entrée dans le bâtiment aéroportuaire à proprement parlé. Leurs bagages seront aussi contrôlés, au rayon x, tout comme leurs documents d’identité et leurs billets d’avion.

Ceci devrait permettre de contrôler 800 passagers par heure, avant de les laisser entrer dans le Connector, de procéder au check-in auprès des compagnies aériennes et puis rejoindre la zone commerciale et leur quai d’embarquement.

"La sécurité est une priorité absolue"

Arnaud Feist et les représentants de la police fédérale soulignaient que la sécurité des passagers et du personnel aéroportuaire reste une priorité absolue, comme par le passé. Le but de Brussels Airport est de pouvoir reprendre progressivement l’activité normale de l’aéroport, afin de faire face avec une capacité maximale aux départs en vacances fin juin, en juillet et en août.

Actuellement, il est nécessaire de se présenter à Brussels Airport au moins 2 heures avant le départ d’un vol, muni de sa carte d’identité ou son passeport, de ses billets d’avion, des papiers de son véhicule si l’on vient en voiture.

Pour tous détails supplémentaires, consultez le site www.brusselsairport2203..be ou le numéro de téléphone +32 2 753.77.99 (entre 8h et 20h).