"L’approvisionnement des magasins compromis par les blocages"

La Fédération du commerce et des services Comeos demande aux autorités compétentes d’intervenir d’urgence face aux blocages de zonings industriels et d’autoroutes par des chauffeurs de camions protestant contre la nouvelle taxe kilométrique, en vigueur depuis le 1er avril. "Ces blocages mettent en péril l’approvisionnement des supermarchés", indique Comeos.

Depuis vendredi dernier, plusieurs autoroutes et zonings industriels - notamment à Courcelles, Ghislenghien, Ollignies, Villers-le-Bouillet, Nivelles-Sud et Thuin - sont bloqués par des conducteurs de poids-lourds qui protestent contre l’introduction au 1er avril d’une redevance kilométrique, prélevée via un boîtier OBU.

Or, des dépôts de supermarchés sont installés sur plusieurs de ces zonings industriels. La Fédération du commerce et des services estime donc que l’approvisionnement des supermarchés est compromis et demande aux autorités compétentes de "mettre fin à cette anarchie".

"En Belgique, une vingtaine de dépôts assurent l'approvisionnement de quelque 4.000 supermarchés, qui représentent 75% du secteur", explique Jan Delfosse, directeur général de Comeos. "Les chauffeurs bloquent depuis plusieurs jours maintenant l'accès à plusieurs de ces dépôts. C'est inacceptable: l'approvisionnement des magasins est compromis".

Comeos va plus loin : "Ces blocages sont illégaux. Il s'agit d'un conflit purement économique entre les chauffeurs et les autorités. Les dépôts des supermarchés sont trop souvent la victime de telles actions. Il faut donner un signal clair comme quoi ceci n'est pas permis. Nous demandons dès lors que les autorités locales, à savoir les bourgmestres et la police locale, interviennent le plus rapidement possible", ajoute Delfosse.