Plusieurs riches familles belges citées dans les Panama Papers

A côté de celui de la famille de Spoelberch, actionnaire du géant brassicole AB InBev, le nom d’au moins cinq autres grandes familles belges - telles que Vandemoortele, Saverys ou de Cloedt - apparaît dans les documents qui ont fuité du bureau d’avocats panaméen Mossack Fonseca, orchestrateur de montages financiers dans des paradis fiscaux. Le volet belge des Panama Papers a été analysé par des journalistes spécialisés des médias De Tijd, Knack, Mo* et Le Soir. Au total, les noms de 732 Belges émergent de ces documents financiers.

Ce lundi, on apprenait déjà que le metteur en scène louviérois Franco Dragone, qui s’est fait connaître grâce à son importante collaboration avec le Cirque du Soleil, mais aussi des membres de la famille de Spoelberch étaient cités dans les documents financiers qui ont fuité. Cette famille est l’une des plus riches de Belgique et l’une des trois grands actionnaires du groupe brassicole belgo-brésilien AB InBev.

Les noms de cinq autres grandes familles belges émergent maintenant du dossier, au fur à mesure qu’il est décortiqué. Certains de leurs membres auraient eu recours à des montages financiers opérant à partir de paradis fiscaux.

Sebastiaan Saverys est ainsi l'actionnaire, directeur et ayant droit d'un société offshore baptisée Grand Platinum Limited (GPL) fondée en janvier 2014 aux îles Vierges britanniques.

Saverys a procédé à trois prêts d'un montant total de 6,7 millions de dollars depuis les comptes de sa société offshore vers ses comptes personnels au Pérou. A chaque fois, il a démissionné de son poste de directeur de la société peu avant le prêt pour le reprendre directement après celui-ci. L'objectif de cette manœuvre, d’après le quotidien Le Soir, est de permettre à Sebastiaan Saverys de créer des intérêts déductibles, une opération qui serait impossible s'il était directeur de GPL au moment de la conclusion du prêt.

La famille Kandiyoti dirige Chemitex, une société de commerce de gros de tissus. Elle dispose d'au moins quatre sociétés offshore constituées entre 1994 et 2005 aux îles Vierges britanniques.

La famille de Cloedt, ancien actionnaire historique de l'entreprise de drainage DEME, a au moins eu recours à trois entités offshore établies aux îles Vierges britanniques pour son groupe éponyme, actif dans le béton, les matériaux de construction et le drainage.

Les enfants de Jeanne Vandemoortele, héritière du groupe agroalimentaire du même nom, ont quant à eux fondé cinq offshore au Panama après que la famille se soit retirée de l'actionnariat du groupe.

Enfin le nom d’Eddy Van Den Broeke, qui a amené l’entreprise anversoise Eres à son niveau international, est également cité. D’après les documents, Van Den Broeke aurait été le bénéficiaire final d’au moins cinq sociétés offshore dans les îles Vierges britanniques, entre 2005 et 2008.