Retour progressif des compagnies étrangères à Zaventem

Alors que Brussels Airlines annonçait ce mardi après-midi que tous ses vols seront à nouveau opérés au départ de Brussels Airport dès samedi 9 avril, la compagnie aérienne belge n’est plus la seule depuis ce 5 avril à voler depuis l’aéroport touché par un double attentat-suicide le 22 mars. Une centaine de vols étaient assurés notamment par Aer Lingus et Tarom. Lufthansa était la première compagnie étrangère à atterrir à nouveau à Zaventem. Les aéroports régionaux peuvent lentement reprendre leur souffle.

Alors que la quarantaine de vols assurés lundi par Brussels Airlines au départ de l’aéroport de Zaventem s’étaient "très bien passés", d’après le porte-parole Nathalie Van Impe, la compagnie aérienne belge n’était déjà plus la seule ce mardi - soit 2 jours après la réouverture aux vols passagers de l’aéroport meurtri par le double attentat-suicide du 22 mars - à voler depuis et vers Bruxelles-National.

Une centaine de vols devaient en effet être assurés par les compagnies belge Brussels Airlines, irlandaise Aer Lingus et roumaine Tarom. Mercredi, d'autres compagnies telles que KLM et EasyJet devraient également reprendre du service à Brussels Airport.

Ce mardi matin, peu après 8h, la compagnie allemande Lufthansa (photo) posait le premier appareil étranger (depuis le 22 mars) sur le tarmac de Zaventem, en provenance de Francfort. Une heure plus tard, l’avion reprenait les airs vers l’Allemagne. Lufthansa avait planifié ce mardi deux vols aller-retour à la fois vers Francfort et vers Munich.

Dès jeudi, "beaucoup plus de compagnies" devraient reprendre des vols depuis l’aéroport international, et non plus depuis les aéroports régionaux, assurait Nathalie Van Impe, sans pouvoir donner de précisions car les schémas de vols n'ont pas encore été établis. "Les compagnies aériennes ont besoin de beaucoup de temps pour s'organiser et passer d'un aéroport à un autre".

BELGA/GAUDIN

La compagnie russe Aeroflot avait en tous cas annoncé lundi son intention de reprendre des vols entre Moscou et Bruxelles dès jeudi. "Selon l'horaire préliminaire, les vols SU2618 entre Moscou et Bruxelles et SU2619 (la liaison retour) sont planifiés pour le 7 avril 2016", a indiqué Aeroflot dans un communiqué.

La compagnie russe avait annulé ses vols entre de l'aéroport moscovite de Chérémétiévo et Brussels Airport depuis le 22 mars, les détournant vers Amsterdam-Schiphol.

Les passagers qui prévoient de prendre l'avion dans les prochains jours sont invités à prendre contact avec leur compagnie aérienne pour vérifier l'aéroport d'arrivée ou de départ en Belgique. Le site internet de Brussels Airport reprend aussi les informations nécessaires sur l'accessibilité à l'aéroport. La porte-parole insiste sur le fait de se présenter à Bruxelles National au moins deux heures avant le départ d'un vol.

Les aéroports régionaux se désengorgent

Brussels Airlines (photo) a confirmé ce mardi après-midi qu’elle opérera à nouveau, dès samedi 9 avril, tous ses vols (mais pas encore 100% de son programme de vol) au départ de l'aéroport de Zaventem. A partir de cette date, la compagnie aérienne belge n'assurera donc plus de vols depuis Liège et Anvers (Deurne), où elle s'était repliée à la suite des attentats du 22 mars.

La reprise des vols au départ de Brussels Airport - réaménagé, en raison de l’inaccessibilité du hall des départs, et sous haute surveillance - commence à décharger progressivement les aéroports régionaux de Deurne, Ostende, Charleroi et Liège, qui ont tourné jusqu’au-delà de leurs capacités depuis le 22 mars pour accueillir de nombreux vols prévus initialement à Zaventem.

Liège Airport accueille ainsi environ 70 mouvements de vol journaliers, soit 60 de plus que d’habitude. L'aéroport liégeois en a enregistrés jusqu'à 100 les jours précédents. Avec la réouverture de Brussels Airport, l'activité diminue petit à petit à Bierset, mais un retour au rythme habituel n'est pas encore envisagé.

L'aéroport de Charleroi (BSCA) est actuellement encore à son niveau de pointe du nombre de passagers, tel qu'il l'a été dans les jours qui ont immédiatement suivi les explosions de Bruxelles. Cela représente environ 35.000 passagers par jour, la compagnie Ryanair ayant notamment maintenu tous ses vols au départ de Charleroi.

Quant à l’aéroport de Deurne (photo), il accueillait lundi encore 26 vols supplémentaires pour Brussels Airlines. D’ici la fin de la semaine, il devrait voir ses mouvements de vol journaliers revenir à la normale.