Un problème technique met Doel 1 à l’arrêt

Le réacteur nucléaire a fait l’objet d’une "indisponibilité non planifiée" dans la nuit de mercredi à jeudi, indique le site Transparency de l’énergéticien Engie. L’origine de cet arrêt est un problème technique. Le réacteur devrait cependant pouvoir redémarrer ce jeudi en fin de soirée.

Vers minuit et demi ce jeudi à l’aube, "l'arrêt s'est déroulé en toute sécurité, conformément aux procédures", précise Geetha Keyaert, porte-parole d’Engie. La sécurité d'approvisionnement énergétique n'est pas menacée, ajoute le groupe, qui procède actuellement à une enquête afin de déterminer quelles sont les causes de ce problème technique.

Le site internet Transparency précise que la centrale devrait en principe redémarrer jeudi vers 23h. L’arrêt automatique est la procédure normale en cas d’incident technique dans la partie nucléaire ou non-nucléaire de l’installation.

L'unité Doel 1, mise en service en 1975, est le plus vieux réacteur nucléaire du pays. Elle avait été mise à l'arrêt en février 2015 après avoir atteint sa durée de vie de 40 ans. En décembre dernier, le gouvernement est parvenu à un accord avec Electrabel et sa maison-mère Engie afin de prolonger l'activité des réacteurs nucléaires Doel 1 et Doel 2 pendant dix années supplémentaires, jusqu’en 2025.

La centrale avait dès lors redémarré le 30 décembre 2015.