Retour à la normale chez Belgocontrol jusque 22 heures au moins

A la demande des ministres fédéraux Kris Peeters (CD&V) et Jacqueline Galant (MR), les contrôleurs aériens reprendront leur travail ce mercredi jusque 22 heures au moins.

Belgocontrol fonctionne de nouveau, depuis 15h00, en pleine capacité après l’appel au personnel des ministres Peeters et Galant et des syndicats à reprendre le travail. Ce matin tous les contrôleurs aériens ne s'étaient pas présentés et à cause de cela l'aérport n'a pu fonctionner qu'à moitié de sa capacité normale. Un changement d’équipe a eu lieu à 15h00.

"Nous pouvons assurer tous les vols jusqu’à 22h00, explique Dominique Dehaene, porte-parole de Belgocontrol. Nous n’avons pas de sécurité après 22h00. Nous attendons de nouveau des problèmes».

Les trois syndicats ont rencontré les ministres Galant et Peeters mercredi matin. Les différentes parties ont appelé, à l’issue de la réunion, à la reprise du travail dans "l’intérêt des voyageurs, du tissu économique autour des aéroports et de l’ensemble des parties prenantes, y compris les membres du personnel de Belgocontrol eux-mêmes".

La ministre Galant a par ailleurs qualifié ce mouvement de "totalement inapproprié" dans la foulée des attentats du 22 mars qui ont touché l'aéroport de Bruxelles-National et le métro bruxellois, faisant 32 morts.

"C'est de nouveau prendre le pays en otage, salir l'image de notre pays", a-t-elle dit.

Elle a rappelé que Belgocontrol avait conclu mardi un projet d'accord social avec le seul syndicat socialiste CGSP-ACOD mais que les deux autres organisations reconnues avaient annoncé ne pas partir en grève en dépit de leur désaccord avec le texte approuvé.