Les inégalités entre les enfants sont criantes en Belgique

Les écarts entre les enfants les plus défavorisés des pays riches et ceux qui se situent dans la moyenne continuent à se creuser, met en garde l’Unicef. Sur les 35 pays de l’Union européenne et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) classés d’après leurs performances en matière d’égalité de bien-être des enfants, la Belgique ne figure qu’à la 29e position. Les inégalités entre enfants y sont donc criantes.
AP2009

L'étude a comparé les inégalités en termes de revenus, de réussite scolaire, de santé et de satisfaction générale des enfants de la "partie inférieure" des pays riches, c'est-à-dire entre les 10% les plus bas de la distribution et l'enfant "moyen" de ces pays. Les données sont notamment basées sur les statistiques de l'Union européenne et sur les dernières enquêtes Pisa (2012) et HBSC (2013-2014).

Sur les 35 Etats repris dans le classement général, la Belgique ne figure qu'à la 29e place. Principal point noir: l'enseignement. Notre pays est celui qui présente le deuxième plus gros écart de réussite scolaire. Seul Israël fait pire.

Autre contre-performance: le fossé qui sépare les enfants les moins satisfaits de leur vie du degré de satisfaction moyen. Avec près de 30% d'écart, la Belgique est classée 30e sur 35. Alors que, en moyenne, les enfants de 11, 13 et 15 ans font état d'un taux de satisfaction de 8 sur 10, 10% évaluent leur satisfaction à moins de 4 sur 10.

En ce qui concerne les deux autres types d'inégalités analysés - les revenus et la santé -, la Belgique apparaît au milieu du classement. Mais sans le versement de prestations sociales, la Belgique serait le pays avec l'écart de revenu relatif le plus élevé (80,2%), indique le rapport de l'Unicef.