Deux ministres et un remaniement succèdent à Milquet

Le président du CDH, Benoît Lutgen, a choisi samedi soir deux ministres pour succéder à la ministre démissionnaire Joëlle Milquet : Marie-Martine Schyns (photo, a g.) reprend ainsi l’Education (enseignement obligatoire) en Communauté française, tandis qu’Alda Greoli (photo, à dr.) reçoit la Culture, la vice-présidence du gouvernement francophone, l’Education permanente et la Petite Enfance. Quant au Sport, il passe au ministre Rachid Madrane (PS).
Nicolas Maeterlinck

L’ancienne présidente du CDH, Joëlle Milquet (photo), devenue ministre de l’Education de la Fédération Wallonie-Bruxelles à la suite des élections régionales et fédérales, annonçait le 11 avril dernier qu’elle remettait son mandat à la disposition du Parlement francophone. En cause, une inculpation faisant suite à une enquête judiciaire sur des emplois fictifs présumés à son cabinet lorsqu’elle était encore ministre de l’Intérieur.

succéder à Joëlle Milquet. La cheffe de groupe CDH au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns, a ainsi été choisie au poste de ministre de l'Education (enseignement obligatoire) en Communauté française.

Schyns avait déjà été ministre de l'Enseignement obligatoire à la fin de la précédente législature. En plus de cette compétence, elle assurera les Bâtiments scolaires.

La surprise du président des humanistes tient dans la désignation d'Alda Greoli, ancienne secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne et actuelle cheffe de cabinet du vice-président du gouvernement wallon Maxime Prévot, pour prendre la compétence de la Culture et la vice-présidence CDH du gouvernement francophone. Son portefeuille est aussi composé de l'Education permanente et la Petite Enfance.

Quant au Sport, il file dans les mains du partenaire de coalition, le PS, et passe au ministre Rachid Madrane. Benoît Lutgen a précisé que le remaniement se ferait par une réduction à due concurrence des budgets de fonctionnement, de sorte que le changement soit neutre budgétairement pour le citoyen.

René Collin perd, lui, sa double casquette, mais récupère à la Région les aéroports - que Carlo Di Antonio gérait jusque-là. La députée Véronique Salvi devient cheffe de groupe au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Hamza Fassi-Fihri vice-président du CDH.

Nicolas Maeterlinck