Levée des contrôles systématiques à la frontière franco-belge

Les contrôles à la frontière française sont levés et remplacés par des contrôles ciblés et mobiles, a indiqué mercredi soir le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA). Les filtrages systématiques avaient été mis en place fin février pour éviter que des réfugiés chassés de la "jungle" de Calais ne viennent installer des camps de tentes au littoral belge, dans l’espoir de pouvoir ensuite passer en Grande-Bretagne.

Les contrôles systématiques à la frontière entre la France et la Belgique avaient été mis en place fin février afin d'éviter qu'apparaissent aux environs de Zeebrugge des campements de migrants fuyant vers la Grande-Bretagne le long de la côte belge, à la suite de la fermeture de "la jungle" à Calais.

Cette initiative avait été prise en dérogation aux règles de Schengen et prolongée à chaque fois moyennant une communication à la Commission européenne. La dernière période est en vigueur jusqu'au 22 avril. Entretemps, il a été décidé de ne pas prolonger la mesure et de la remplacer par des contrôles ciblés.

Ces derniers seront menés le long des axes connus comme endroits de passage des migrants ne disposant pas des documents de séjour ad hoc, sur la route de l'Angleterre. La police fédérale ne donnera pas de détails sur ces opérations ciblées.