Anderlecht s’effondre 4-2 face à Ostende

Anderlecht a subi sa première défaite en play-off I 4-2 face à Ostende lors de la 5e journée, dimanche au Schiervelde de Roulers (4-2). Jospeh Akpala (8e), Fernando Canesin (16e) et Yacine El Ghanassy (45e+1, 81e) ont signé un succès que Steven Defour (77e) et Idrissa Sylla (90e+2) n'ont pas mis en question. Le match a été interrompu en fin de rencontre suite à des incidents avec des supporters anderlechtois frustrés.

Avec Olivier Deschacht à l'arrière gauche et Stéphane Badji à droite, Anderlecht a fait illusion pendant les minutes initiales. Alors qu'il avait le but d'ouverture au bout du pied, Dennis Praet a tiré sur Didier Ovono (2e). Bien lancé dans un couloir, Frank Acheampong n'a pas anticipé le retour d'Andine Jali (4e).

Il n'en fallait pas plus pour que le match bascule sur corner tiré par Frank Berrier (8e): oublié par Bram Nuytinck, Akpala a profité du cadeau (1-0). Confiants, les Kustboys ont continué à porter le danger dans les environs de Silvio Proto. Lancé par Berrier (16e), Canesin a surpris une défense mauve peu alerte et a marqué via la jambe de Nuytinck (2-0).

Anderlecht a réagi mais l'absence de créativité ne lui a pas permis de dominer son adversaire. En outre, Stefano Okaka (20e) et Kara Mbodji (41e) ont vendangé de grosses opportunités. Plus vifs, les Ostendais ont prouvé qu'ils étaient malgré tout chez eux (45e+1) via El Ghanassy (3-0). Anderlecht n'avait jusque-là concédé que 11 buts en première mi-temps cette saison en championnat.

Pour tenter d'enrayer ce scénario catastrophe, Besnik Hasi a effectué deux changements offensifs avec Filip Djuricic et Idrissa Sylla à la place de Olivier Deschacht et Leander Dendoncker (46e). Anderlecht a pressé Ostende, qui a résolument misé sur le contre. Imprimant un rythme lent, les Mauves n'ont pas souvent débordé leurs adversaires. Après des ratés de Sylla (70e) et Acheampong (71e), Defour a inscrit (77e) le premier but visiteur (3-1).

Manifestement, El Ghanassy n'avait rien à leur envier au niveau de l'efficacité (81e): l'ex-Gantois a signé un doublé (4-1).

Déçus, certains supporters anderlechtois sont montés sur le terrain, obligeant l'arbitre à interrompre la rencontre pendant quelques minutes (83e). Les sept dernières minutes auront permis à Berrier de sortir sous les applaudissements de ses supporters (88e) et à Sylla (90e+2) d'alléger l'addition (4-2).

Battu à Ostende (3-1) et tenu en échec à domicile (1-1) lors de la saison régulière, Anderlecht attend toujours son premier succès cette saison face au club côtier.

La Gantoise s'impose in extrémis

La 5e journée du play-off 1 s'est terminée par la victoire dans les dernières secondes de La Gantoise à Genk (1-2). Les visités ont ouvert la marque par Leon Bailey (16e). Ce but du Jamaïcain n'aura pas suffi: Laurent Depoitre, qui n'avait plus marqué depuis le 26 février à Lokeren, a égalisé (23e) avant de forcer le penalty transformé par Renato Neto dans le temps additionnel (90e+2). Ce succès permet aux Buffalos de compter 38 points tout comme Anderlecht, à trois unités du Club Bruges. Genk conserve sa 4e position (33 points).

En raison de la suspension de Ruslan Malinovskyi, Peter Maes n'a pu reconduire l'équipe victorieuse du Club Bruges mercredi. Le coach limbourgeois a titularisé Neeskens Kebano, qui a directement démontré sa motivation. Virevoltant sur le flanc droit, le Congolais a placé un premier centre que ses équipiers n'ont pas accroché (8e). Kebano a remis cela (16e) mais cette fois, Bailey a inscrit le premier but du Racing cette saison face à Gand (1-0). Grâce à leur mobilité, les attaquants limbourgeois ont causé de gros soucis aux défenseurs adverses.

La Gantoise n'était toutefois pas transparente (23e): Kenny Saief trouvait Danijel Milicevic dans les 16 mètres, qui remettait en un temps à Thomas Matton dont le centre trouva Lepoitre. De la tête, l'attaquant remettait les deux équipes à égalité (1-1). Grâce à Lepoitre, Neto et Milicevic, les champions en titre avaient relancé la machine.

Celle-ci a connu un gros arrêt quand Saief s'est fait exclure pour un tackle sur Sébastien Dewaest (43e) et que Hein Vanhaezebrouck a été renvoyé de la zone neutre pour protestations.

Aly Samatta blessé, Nikos Karelis a effectué sa montée au jeu après le repos. Avec lui, Genk a conservé le ballon mais a aussi arraché plusieurs coups de coin. Les visiteurs ont essayé de forcer la différence mais Karelis (69e), Wilfred Ndidi (70e) et Thomas Buffel (74e) sont passés à côté de l'objectif. Avec un Alejandro Pozuelo moins inspiré que de coutume, le football de Genk manquait néanmoins de liant. Le remplacement de Kebano par Igor De Camargo (78e) n'a pas eu le résultat escompté.

Gand n'a pas baissé les bras et a même pris la fin de match à son compte. Une fin qui s'est emballée lorsque l'arbitre lui a accordé un penalty pour une faute de Marco Bizot sur Lepoitre (90e+2). Neto n'a pas manqué l'occasion de donner la victoire aux Buffalos (1-2).

Classement actuel des PO1

1.Club Bruges      5 3 2 0 10 5 41
2.Anderlecht        5 3 1 1 7 6 38
3.La Gantoise      5 2 1 2 6 5 38
4.Genk                 5 3 2 0 11 6 33
5.Ostende            5 1 3 1 7 12 29
6.Zulte Waregem 5 0 3 2 6 13 24