"Le pré-contrôle à Brussels Airport est dangereux pour les voyageurs"

Tony Tyler, président de l'association du transport aérien international (IATA), s'est montré critique envers le pré-contrôle mis en place à l'entrée du hall temporaire d'enregistrement à Brussels Airport, installé à la suite des attentats du 22 mars. Selon lui, ce système est contraignant pour les passagers et les met en danger.

Cela "engendre une concentration de personnes, qui peuvent devenir une cible", a réagi Tony Tyler lors d'une conférence à Bruxelles. Il parle d'un "gros inconvénient" pour les voyageurs.

Brussels Airport a mis en place un comptoir d'enregistrement temporaire afin de pouvoir assurer ce service en attendant que le hall des départs soit à nouveau opérationnel. Avant de pouvoir y pénétrer, les voyageurs sont toutefois soumis à un pré-contrôle, réalisé par la police.

Le président de l'IATA en a fait l'expérience la semaine dernière. "Je me réjouis de renouveler l'expérience cet après-midi, mais cette fois sous la pluie ou la neige", a-t-il encore déclaré.

L'IATA représente plus de 250 compagnies aériennes à travers le monde.