"Le gouvernement Michel travaille pour les Panama fraudeurs"

Le président du SP.A John Crombez et celui de la FGTB Rudy De Leeuw ont, samedi soir, à la veille du 1er mai, émis de vives critiques à l'encontre du gouvernement fédéral dirigé par Charles Michel. "Les gens travaillent dur pour rien. Ça suffit. Il faut être plus juste", a déclaré John Crombez. Rudy De Leeuw a pour sa part annoncé l'organisation d'une manifestation nationale à la fin du mois de mai.
Foto Kurt

Le mouvement socialiste flamand s'est rassemblé comme chaque année à la veille du 1er mai au Vooruit de Gand.

Le militant de la section locale du SP.A Geert Dutré, premier à prendre la parole, a été largement applaudi après avoir durement critiqué le ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V). "Il nous fait clairement ressentir que nous sommes des citoyens de seconde zone qui, selon lui, vivons au-delà de nos moyens et devons, en plus, ne plus avoir notre mot à dire."

Le thème du discours de John Crombez était la politique du gouvernement fédéral, qu'il a qualifiée d'"injuste". "Les gens travaillent dur pour rien. Et le pire est que, selon vous, ils vivraient encore au-dessus de leurs moyens et pourraient encore faire des efforts." Selon M. Crombez, le gouvernement travaille pour les diamantaires, les multinationales et les "Panama fraudeurs".

"Je me demande si vous vous rendez compte de ce que les gens attendent de vous: votre travail est d'être juste, de mener une politique pour l'ensemble de la population et donner aux jeunes de l'espoir en l'avenir. Vous ne réalisez aucun de ces trois objectifs. Ça suffit", a lancé John Crombez.

"1er mai noir"

Rudy De Leeuw a également vertement critiqué le projet du gouvernement d'assouplir la semaine de travail de 38 heures. "Nous ne lâcherons pas la semaine des 38 heures", a lancé M. De Leeuw. Il a aussi critiqué les "provocations orchestrées" par le patronat et a annoncé la tenue d'une manifestation nationale fin mai.

Selon Paul Callewaert, secrétaire général des Mutualités Socialistes, le 1er mai sera fêté en mode mineur. "Ce gouvernement ne se rend pas compte qu'en quelques semaines, il a détruit tout ce pour quoi nos parents grands-parents s'étaient battus. Pour ces raisons, ce 1er mai est un 1er mai noir."

"Plus de sécurité et moins d’avions de combat"

Ce dimanche, dans son discours du 1er Mai, le président des socialistes flamands a demandé un relèvement des investissements pour assurer la sécurité des personnes après les attentats de Bruxelles. "Notre personnel de sécurité et les agents de police doivent pouvoir réaliser leur travail correctement", a plaidé John Crombez dans un discours prononcé à Ostende. "En période de crise, c'est le rôle d'un ministre de montrer de la détermination, et de prendre au sérieux les questions de sécurité".

Pour le président du SP.A, plutôt que d'investir dans de nouveaux avions de combat, le gouvernement ferait mieux de consacrer cet argent pour soutenir le personnel de sécurité sur le terrain. "Il n'est pas acceptable que des combattants de retour de Syrie ne fassent toujours pas l'objet d'un suivi après 16 mois. Il n'est pas acceptable que le plan Canal, qui doit rendre les quartiers de et autour de Molenbeek plus vivables, soit une coquille vide. Il n'est pas acceptable que les mesures que nos policiers demandent depuis 16 mois ne soient pas encore concrétisées."