Zaventem : réouverture du hall des départs dans le chaos

Depuis dimanche, une partie du hall des départs lourdement endommagé par le double attentat-suicide du 22 mars est rouverte à Brussels Airport. Ce hall fonctionne ce lundi à 80% de sa capacité normale, mais les contrôles de sécurité renforcés engendrent de longues files d’attente. L’attente peut dépasser les 3 heures. Certains passagers ont ainsi raté leur avion. Il est donc conseillé d’arriver 4 heures à l’avance.
BELGA

Une partie du hall des départs de Brussels Airport a été remise en service ce dimanche 1er mai, soit près de 40 jours après le double attentat-suicide du 22 mars qui a lourdement endommagé ce hall. Le hall de départs temporaire, installé peu de jours après l’attentat, reste également en service ce lundi, alors que le grand hall fonctionne déjà à 80% de sa capacité habituelle.

Les enregistrements de passagers des différentes compagnies aériennes sont répartis sur ces deux halls : quelque 111 guichets ont été rouverts dans l’ancien hall remis partiellement en état, tandis que 36 guichets restent opérationnels dans le hall temporaire. L’aéroport peut donc en principe fonctionner à plus haute capacité, mais ce lundi matin cela se passait dans un chaos certain.

Seuls les passagers qui ont un ticket valable peuvent entrer dans le hall des départs, après avoir été contrôlés minutieusement dans deux tentes installées avant le hall rénové. Ces mesures de sécurité entrainent néanmoins de longues files d’attente, qui ont retardé certains passagers à tel point qu’ils ont raté un avion.

BELGA

Les compagnies aériennes Brussels Airlines, JetairFly et Thomas Cook Airlines enregistrent les passagers dans le hall de départs rénové. Suivre pour cela les panneaux "Departures 1". Même chose pour les compagnies étrangères Lufthansa, British Airways, Iberia et United Airlines.

Les compagnies enregistrant leurs passagers dans le hall de départ provisoire sont notamment Alitalia, EasyJet, Ryanair, Vueling et KLM. Suivre pour cela les panneaux "Departures 2".

Un plan d’accès et une liste des différentes compagnies aériennes dans les deux halls de départs figurent sur le site internet de Brussels Airport.

Passagers mécontents

Ce lundi, beaucoup de passagers se sont plaints de la situation chaotique. "Ce n’est pas bien organisé", déclarait un vacancier à Zaventem. "La semaine qui a suivi les attentats, on pouvait comprendre que cela se passe ainsi, mais entretemps on aurait pu penser à une manière d’accélérer les choses. Car maintenant c’est réellement dangereux. Si quelque chose se passait, ces files d’attente en seraient la cible idéale".

Deux passagers de la commune brabançonne d’Erps Kwerps ont dû courir dans le hall des départs pour ne pas rater leur avion.

L’ancien Premier ministre Yves Leterme a également raté son avion, après deux heures et demie d’attente. "J’ai déjà vécu des situations plus compliquées", souriait Leterme. Quant aux contrôles avant l’enregistrement : "Il faudra voir ce qui reste possible à terme", déclarait-il.

Amélioration en vue

Les autorités aéroportuaires ont reconnu qu’il y avait des problèmes. "Les premiers jours de grands changements opérationnels, c’est toujours plus difficile", réagissait Nathalie Van Impe, porte-parole de Brussels Airport. "Nous allons évaluer les opérations et les optimaliser, et nous pensons pouvoir améliorer les choses ces prochains jours".

Dimanche, quelque 400 passagers ont déjà pris leur envol en passant par le hall des départs rénové. Il s’agissait de vols vers Palma de Majorque, Lisbonne et Malaga. L’aéroport peut actuellement accueillir entre 20.000 et 25.000 passagers par jour. Il devrait avoir retrouvé sa pleine capacité d’ici le début des vacances d’été.