Le mystérieux acheteur du dessin de Rubens est le patron de Katoen Natie

L’acheteur anonyme qui a déboursé lundi pas moins de 670.000 euros pour acquérir le dessin original de Pierre Paul Rubens est Fernand Huts. Le patron de Katoen Natie l’a déclaré au quotidien De Morgen et l’information a été confirmée par l’hôtel des ventes Bernaerts à la rédaction de la VRT.

On savait déjà que l’acheteur du dessin original de Rubens était belge à présent on connait aussi son identité. Il s’agit du patron de l’entreprise de logistique Katoen Natie Fernand Huts.

Lundi dernier il a déboursé la bagatelle de 670.000 euros pour ce dessin lors de la vente aux enchère à l’hôtel des ventes Bernaerts. 

"Tout le monde peut le savoir," a-t-il déclaré au quotidien De Morgen. "Je suis un homme heureux".

Fernand Huts n’était pas le seul candidat en lice pour ce dessin. Le Metropolitan Museum of Art de New York, un marchand d'art allemand et une société française d’investissement avaient aussi jeté leur dévolu sur le chef-d’œuvre.

Au départ, Fernand Huts espérait devoir débourser entre 300.000 et 500.000 euros mais avec la concurrence des autres acheteurs les enchères ont rapidement grimpé  "Je me suis dit : une occasion comme celle-là je ne l’aurai qu’une seule fois dans ma vie. C’est tout de même un morceau de notre histoire de l’art. Et en tant que Flamand vous n’êtes pas prêt à le céder facilement, certainement pas à des Américains. A un tel moment le patriotisme flamand prend le dessus".

Selon Peter Bernaerts, de l’hôtel des ventes, Fernand Huts n’aurait pas l’intention de conserver le précieux dessin dans un coffre mais plutôt de permettre à un large public de l’admirer. "Je ne l’ai pas acheté comme un investissement ou simplement parce que j’aime les Rubens, mais bien pour le mettre à la disposition de l’histoire de l’art"a déclaré Fernand Huts.

Le dessin restera donc en Flandre et pourra être étudié par les musées. Le Musée des Beaux Arts d’Anvers (Koninklijk Museum voor Schone Kunsten in Antwerpen) rouvrira ses portes en 2018, le célèbre dessin de Rubens pourrait y trouver sa place entre les tableaux du maître.