"La crise dans les prisons, c'est l’affaire de tout le gouvernement"

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) a annoncé que le gouvernement fédéral allait se pencher dans les 24 heures pour tenter de résoudre la crise dans les prisons. Les gouverneurs de province seront également associés à cette concertation. Koen Geens était l'invité du débat dominical de la VRT, "De zevende dag".

C’est une période difficile que traverse le ministre de la Justice. Samedi soir, il y a eu un soulèvement à la prison de Merksplas près d’Anvers et les gardiens des prisons francophones ont rejeté le protocole d’accord et ont décidé de poursuivre leur grève.

Après deux semaines de grève, la situation dans les prisons devient intenable, il y a notamment des problèmes d’hygiène et même la distribution des repas des détenus est menacée. "Nous devons nous occuper le plus rapidement possible de la situation humanitaire dans les prisons" a déclaré Koen Geens.

Le ministre déclare avoir déjà beaucoup donné mais ne pas être le seul concerné par cette crise, "c’est l’affaire de tout le gouvernement, en ce qui concerne mon département, j’ai totalement épuisé ma marge budgétaire."

En ce qui concerne les grèves, le ministre parle d’un problème qui touche "certaines prisons". Koen Geens appelle les gardiens à prendre leurs responsabilités.

Il ne veut pas en faire une question communautaire mais reconnaît qu’il y a tout de même une différence d’approche entre les prisons flamandes et les prisons francophones.  "Côté francophone on ne veut clairement pas aller vers de nouveaux régimes,"ajoute-il.