Fête du sacrifice: des abattoirs modulaires seront installés à Bruxelles

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert à l'installation d'abattoirs modulaires dans les communes de Schaerbeek, Anderlecht, Molenbeek et à la Ville de Bruxelles pour la prochaine Fête du Sacrifice prévue le 13 septembre 2016. Ces abattoirs modulaires seront conformes à la législation européenne et contribueront à réduire la souffrance des animaux abattus, ont annoncé mardi la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du Bien-Etre animal, Bianca Debaets (CD&V), et le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), à l'initiative de la proposition retenue.

La formule retenue a été adoptée après une série de consultations avec les communes et des représentants de la communauté musulmane.

Les quatre abattoirs devront répondre aux normes de l'AFSCA, notamment en matière de respect de bien-être animal. Ils auront chacun une capacité de 800 moutons par jour. Par le passé, des abattoirs du même type ont déjà été utilisés dans différentes villes et communes de Wallonie et de Flandre.

Une étroite collaboration sera établie avec les quatre communes retenues pour l'installation des abattoirs. Elles seront invitées à accueillir des habitants d'autres communes de la Région bruxelloise.

Comme chaque année, Bruxelles-Propreté sera associée à cette organisation pour la gestion et l'élimination des déchets.

Pour Rudi Vervoort, ces abattoirs modulaires représentent un progrès et une professionnalisation accrue dans l'organisation de la fête. Bianca Debaets a quant à elle dit respecter la liberté de culte mais elle a rappelé que depuis le début de son mandat, elle a toujours souhaité que la dimension du bien-être animal soit hautement prise en considération.

A ses yeux, la solution des abattoirs modulaires est conforme à la législation européenne, mais elle est une étape intermédiaire vers une solution où le bien-être animal sera encore mieux préservé. Mme Debaets continue de plaider en faveur de solutions alternatives, telles que les dons.