Tim Wellens remporte en solo la 6e étape du Giro

Le coureur limbourgeois de tout juste 25 ans (photo), membre de l’équipe Lotto-Soudal, a remporté en solitaire la 6e étape du Tour d’Italie, longue de 157 km et qui reliait Ponte à Aremogna. Il s’impose pour la première étape du Giro en altitude devant le Danois Jacob Fuglsang (Astana) et le Russe Ilnur Zakarin Katusha). Tom Dumoulin (Giant-Alpecin), quatrième à l’arrivée, garde le maillot rose de leader au classement général.
2016 Tim de Waele

Le Belge Tim Wellens, qui se trouvait en compagnie du Luxembourgeois Laurent Didier (Trek-Segafredo), de l'Italien Allessandro Bisolti (Nippo-Vini Fantini) et de l'Albanais Eugert Zhupa (Southeast), a faussé compagnie à ses compagnons d'échappée à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée de la 6e étape du Tour d’Italie, ce jeudi après-midi, durant l'ascension de la côte finale (2e catégorie).

Le coureur originaire de Saint-Trond et qui fêtait mardi ses 25 ans a réussi à conserver un avantage d'une minute 19 secondes sur ses poursuivants au sommet, terminant devant le Danois Jakob Fuglsang, en tête des premiers poursuivants.

Il s'agit de la deuxième victoire de la saison de Tim Wellens (photo), après la dernière étape de Paris-Nice, qu'il avait remportée devant Alberto Contador, et la septième de sa carrière. Il avait déjà été deuxième d'une étape du Giro à deux reprises lors de sa première participation en 2014.

Lotto-Soudal avait déjà connu la victoire mercredi sur le Giro avec son sprinter allemand André Greipel. Il s'agit de la quatrième victoire d'étape d'une équipe belge après les deux sprints remportés par l'Allemand Marcel Kittel pour Etixx-Quick Step.

Tom Dumoulin, arrivé 1 minute 22 après Tim Wellens, a pris le dessus dans le final sur l'Espagnol Alejandro Valverde, l'Italien Vincenzo Nibali et l'Espagnol Mikel Landa, qui ont perdu une poignée de secondes. Au classement général, il possède ainsi 26 secondes d'avance sur Fuglsang et 28 sur Zakarin.

Vendredi, la 7e étape reliera Sulmona à Foligno sur un parcours de 211 kilomètres favorable aux sprinteurs, malgré un col de deuxième catégorie situé en début de course.

2016 Tim de Waele