Toutes les entrées et sorties du métro bruxellois rouvertes

Depuis ce samedi, l’ensemble des entrées et sorties des 69 stations du métro bruxellois sont à nouveau accessibles aux voyageurs. Les autorités ont autorisé la société régionale de transport en commun Stib à procéder à cette réouverture, quelque 7 semaines après les attentats du 22 mars dans le hall des départs de l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek. Des attentats-suicide qui ont coûté la vie à 32 personnes, alors qu’une petite vingtaine de blessés graves sont encore hospitalisés.

Après que l’ensemble du réseau de métro bruxellois ait été fermé pendant plusieurs jours à la suite des attentats-suicides du 22 mars, les différentes stations ont progressivement été rouvertes aux voyageurs, la plupart sous surveillance policière ou militaire. Le 25 avril, la station de Maelbeek (photo) - rénovée - a été la dernière à rouvrir.

Seules certaines entrées et sorties de chaque station étaient cependant rouvertes, pour des raisons de sécurité. Le confort des voyageurs s’en trouvait cependant restreint. Ce vendredi soir, la Stib annonçait cependant avoir reçu le feu vert des autorités pour rouvrir toutes les entrées et sorties de toutes les stations de métro et prémétro.

L'armée et la police seront néanmoins toujours présentes afin d'assurer la sécurisation de l'ensemble du réseau, précisait encore la société de transport en commun bruxelloise.

Contrôle du réseau métro et ferroviaire dans la zone du canal

Une vaste opération de contrôle a été menée jeudi dernier sur le réseau du métro bruxellois et sur la ligne de train reliant la région bruxelloise et la gare de Vilvorde, a fait savoir samedi la police fédérale. L'action intégrée a été coordonnée par la direction de coordination et d'appui (DCA) de Bruxelles dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, avec l'appui de toutes les zones de police bruxelloises situées à proximité du canal et de la police fédérale des chemins de fer.

Une personne faisant l'objet d'un signalement Schengen a notamment été repérée à la gare de Vilvorde.

Les équipes ont contrôlé 65 personnes en "surface" à proximité des stations de métro, dont six individus qui étaient en séjour illégal sur le territoire, indique la police fédérale. "Plusieurs documents d'identité, provenant soi-disant d'Allemagne et de Roumanie, ont été examinés par un expert en la matière." Dans les stations, douze personnes ont fait l'objet d'une arrestation administrative et/ou judiciaire. Parmi elles, dix étaient liées aux stupéfiants.

Du côté des contrôles ferroviaires, une personne faisant l'objet d'un signalement Schengen a été repérée. Un coup de poing américain illégal a été découvert sur une autre personne.