La triathlète Sofie Goos agressée pendant l'entrainement

La police locale d’Anvers a confirmé dimanche soir l’agression au couteau dont a été victime la triathlète de 36 ans, Sofie Goos, alors qu’elle s’entrainait dans le parc Spoor Noord de la ville. "Mon rein droit est atteint. Je dois rester sous observation en soins intensifs cette semaine", précisait la jeune femme ce lundi. Un suspect de 26 ans a été placé sous mandat d'arrêt pour tentative d’assassinat, a précisé le parquet anversois.
www.fotoDP.be

Sofie Goos, qui réside dans les environs du Park Spoor Noord à Anvers, a été attaquée dimanche après-midi par un individu armé d'un couteau. Elle a été poignardée dans le dos et touchée au rein.

Transférée à l'hôpital du Stuivenberg, ses jours ne sont plus en danger. Son équipe, BMC-Etixx Pro Triathlon, indique suivre de très près son état de santé, mais estime qu'il est trop tôt pour déterminer quel impact aura cette agression sur le reste de sa saison. "Le plus important actuellement est sa guérison et l'équipe fera tout ce qui est possible pour la soutenir", indique la formation sportive.

La triathlète avait indiqué plus tôt dans la journée sur sa page Facebook devoir rester au moins une semaine aux soins intensifs et ne pouvoir pratiquer de sport durant un mois et demi.

Un jeune homme arrêté

Le parquet d’Anvers a confirmé ce lundi qu’un jeune homme de 26 ans a été placé sous mandat d'arrêt pour tentative de meurtre. Il est originaire d’Anvers. "Les premières constatations semblent indiquer des problèmes psychiques. Un psychiatre va être désigné, pour examiner l’état mental du suspect", déclarait Philip Van Tongerloo du parquet anversois.

"Sofie est une athlète très forte et nous sommes confiants qu’elle s’en sortira bien", précisait encore son équipe sportive.