Un détenu tue son compagnon de cellule à Lantin

Un homme détenu dans la section psychiatrique de la prison située en province liégeoise a été retrouvé mort dans son lit, lundi vers 21h25, tué à l’arme blanche. Son compagnon de cellule, avec lequel le détenu avait eu une violente altercation, a été emmené pour audition. L’incident tragique est survenu peu après que la direction ait mis en garde contre la situation très dangereuse dans l’institution carcérale.
Nicolas Lambert

Une violente bagarre aurait éclaté entre les deux compagnons de cellule, dans la section psychiatrique de la prison de Lantin, lundi soir. L’un des deux a ensuite été retrouvé mort sur son lit, vers 21h25, a confirmé la direction générale de l’administration pénitentiaire. Il aurait été tué avec une fourchette en plastique.

Un juge d'instruction, un médecin légiste, la police judiciaire, ainsi que le laboratoire de la police se sont rendus sur place. Le directeur de la prison de Lantin, Marc Brisy, s'inquiétait mardi dans les colonnes de La Meuse des conditions de vie des détenus alors que la grève des gardiens dure depuis trois semaines. "On est vraiment en situation de danger de mort, de manière générale", y déclarait-il.

Il faut néanmoins préciser que les deux détenus, présentant des problèmes psychiatriques, étaient suivis par un psychiatre même pendant la grève qui touche les prisons wallonnes et bruxelloises. Ils continuaient aussi à recevoir leurs médicaments, et n’étaient donc pas victimes de négligence à l’intérieur de la prison.

L'enquête judiciaire devra faire la lumière sur les circonstances du décès.

Situation alarmante

Dans la prison liégeoise, la situation est néanmoins inquiétante. Des photos de l’intérieur de l’établissement carcéral (ci-dessous), diffusées lundi par le député wallon Alain Onkelinx, ont permis de voir que la cour intérieure de la prison est actuellement jonchée de détritus, ce qui attire les rats. Des cellules ont été détruites, voire apparemment touchées par un feu. "Ce sont des conditions apocalyptiques", estime Alain Onkelinx.

Faute d’un accord avec les syndicats des gardiens de prison, la grève de ces derniers est entrée dans sa quatrième semaine.

Le ministre de la Justice, Koen Geens (photo), a déclaré lundi soir être endeuillé par la mort du détenu de Lantin et a exprimé ses condoléances aux proches du défunt.