"Les critiques de Bart De Wever sont déplacées"

La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, a exprimé dimanche son désaccord avec les critiques exprimées vendredi soir par son homologue de la N-VA, Bart De Wever, sur le fonctionnement du gouvernement fédéral, en utilisant une comparaison footballistique."Vous ne trouveriez pas normal que Marc Wilmots vienne dire que les Diables rouges ne font rien de bon", a-t-elle affirmé sur le plateau de l'émission De Zevende Dag de la VRT-télévision.

"Si la coalition ne réussit pas dans un domaine, c'est celui de l'ambition collective, il ne rayonne pas par son consensus et échoue à proposer des perspectives", avait déclaré vendredi le président des nationalistes flamands dans l'émission de la VRT "De Afspraak".

"Nous sommes un pays en changement", lui a répondu dimanche Mme Rutten. "Il n'y a pas d'inquiétude parce qu'il ne se passe rien, mais peut-être bien parce que beaucoup de choses sont en train de se produire", a souligné la présidente des libéraux flamands.

Elle a jugé déplacé les critiques venant du banc, comme celles exprimées par le bourgmestre d'Anvers. "Vous avez une équipe qui est sur le terrain, comme les Diables rouges. Ils doivent jouer au football, ils doivent marquer. Et vous avez les analystes qui se trouvent sur le côté. Tout le monde a le droit d'avoir une opinion, mais le gouvernement doit pouvoir travailler. Il ne faut pas seulement parler, mais montrer que c'est possible sur le terrain", a ajouté Mme Rutten.