La meilleure photo de presse est de Bas Bogaerts

Au Musée de la photographie de Charleroi, le photographe gantois Bas Bogaerts s’est vu décerner ce vendredi le Nikon Press Award 2015 pour un cliché pris en marge des perquisitions menées par les brigades spéciales d’intervention dans la commune bruxelloise de Molenbeek (photo) au lendemain des attentats. Titus Simoens est considéré, lui, comme le jeune photographe le plus prometteur.

Le cliché primé du Gantois Bas Bogaerts montre une petite fille à la fenêtre de sa maison, tête baissée, tandis qu'un agent encagoulé monte la garde à proximité. "Les attaques terroristes ont bouleversé et suscité des réactions politiques dures. Mais la photo de cet enfant, témoin direct d'une perquisition, montre bien à quel point la terreur peut s'immiscer dans la vie personnelle, dans le quotidien, et à plus forte raison encore pour les habitants de Molenbeek", a commenté Christoph De Jaeger, l'un des sept membres du jury.

Bas Bogaerts (photo), photographe originaire de Gand qui travaille pour le quotidien flamand De Morgen, a été primé dans la catégorie des plus de 30 ans dans laquelle concourraient 90 candidats. Il succède au palmarès à Dirk Waem de l'agence Belga.

Dans la catégorie réservée aux jeunes photographes, le jury a couronné Titus Simoens, déjà lauréat en 2012, pour sa série sur un établissement au Bénin qui veille à ce que les victimes de la traite des enfants puissent retrouver le chemin de l'école.

Dans les catégories spécifiques, Bas Bogaerts a également été primé en "news" pour sa photo à Molenbeek, Jimmy Kets en "portrait" pour la joyeuse entrée de Saint-Nicolas à Anvers le lendemain des attentats de Paris, Yorick Jansens en "sport" pour un cliché des jambes et de l'ombre de Chris Froome sur le podium du Tour de France et enfin Kristof Vadino en "stories" pour une photo de réfugiés en Grèce.