Tour de Belgique : 3e étape annulée suite à une chute

La 3e étape du Tour de Belgique cycliste (2.HC) a été définitivement arrêtée après qu'une importante chute dans le peloton ait été provoquée par deux motos. L'incident est survenu vers 13h00, dans la descente du Mont Rigi, dans les Fagnes, en direction de Jalhay après 70 km de course qui en comprenait 206,9. Le peloton roulait à vive allure, à 4:30 derrière les 6 hommes de tête, Tony Martin (Etixx-Quickstep), Jack Bauer (Cannondale), Matvey Mamukin (Katusha), Perrig Quemeneur (Direct Energie), Rob Ruijgh (Vreland-Vastgoedservice) et Jimmy Janssens (3M).

Selon des commissaires de course, deux motos de la course qui remontaient de l'arrière auraient chuté et auraient entraîné une bonne vingtaine de coureurs dans leur chute. Les coureurs, dont beaucoup auraient glissé sur le dos, ont été blessés à des degrés divers, certains sérieusement selon des témoins. Le plus sérieusement touché semble être Stig Broeckx (Lotto-Soudal) qui pourrait souffrir d'une fracture du crâne.

"La course a été neutralisée dans un premier temps, les deux ambulances de la course ont été très vite sur place et les médecins de la course ont pris en charge les premiers blessés", a indiqué un commissaire de l'épreuve. "Les médecins ont été submergés. Des secours extérieurs ont été demandés. Après 45 minutes de neutralisation, il a été décidé, de commun accord avec les directeurs sportifs, d'annuler l'étape et de rentrer en sécurité en cortège sur Verviers." Le peloton et les suiveurs ont pu reprendre la route vers 13h40.

Le classement général du Baloise Belgium Tour restera donc celui de la 2e étape de vendredi qui avait Dries Devenyns (IAM), vainqueur à Herzele, déposséder Wout Van Aert (Crelan-Vastgoedesevrice) du maillot rouge de leader du Baloise Belgium Tour.

La 4e et dernière étape se déroulera dimanche entre Tremelo et Tongres sur la distance de 174,2 kilomètres.

Baptiste Planckaert: "Les motards ont pris trop de risques"

Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles), maillot bleu du leader du classement par points du Tour de Belgique, a été témoin de la chute qui a entraîné l'arrêt et l'annulation de la 3e étape-reine de ce Baloise Belgium Tour, samedi sur la route de Verviers.

Deux motos sont remontées à vive allure de l'arrière alors que le peloton roulait à 75 km/h", a expliqué Planckaert après avoir rejoint Verviers en cortège vers 14h00.

"La première moto a été surprise quand elle est passée sur une flaque de boue. Sa roue arrière a commencé à déraper et la 2e moto lui est alors rentrée dedans ce qui a entraîné ensuite la chute des coureurs."

"C'est regrettable parce qu'on savait que le peloton roulait vite. Les motards ont pris trop de risques. Il aurait suffi de donner quelques coups de klaxon et le peloton aurait été prévenu et aurait fait le nécessaire."
 

Cinq coureurs ont été transportés à l'hôpital

La chute collective, provoquée par deux motos suiveuses a impliqué 17 coureurs. Cinq d'entre eux ont été conduits à l'hôpital. Le plus gravement touché semble être notre compatriote Stig Broeckx (Lotto-Soudal). Il a été héliporté à l'hôpital d'Aix-la-Chapelle. Marc Wauters, son directeur sportif, n'a pas voulu se prononcer sur la gravité de ses blessures.

Les quatre autres coureurs répartis dans les hôpitaux de Malmédy et Eupen sont le Norvégien Kristoffer Skjerping (Cannondale), le Suédois Fredrik Ludvigsson (Giant-Alpecin), le Néerlandais Jesper Asselman (Roompot-Oranje Peloton) et Pieter Jacobs (Crelan-Vastgoedservice).

Les autres coureurs moins gravement touchés dans la chute sont Loïc Chétout (Fra/Cofidis), Gert Joeaar (Est/Cofidis), Florian Sénéchal (Fra/Cofidis), Kenneth van Bilsen (Cofidis), Bartosz Huzarski (Pol/Bora-Argon 18), Rudiger Selig (All/Bora-Argon 18), Berden De Vries (P-B/Roompot-Oranje Peloton), Markus Barry (P-B/Roompot-Orange Peloton), Olivier Chevalier (Wallonie-Bruxelles - Group Protect), Antoine Warnier (Wallonie-Bruxelles - Group Protect), Joeri Stallaert (Cibel-Cebon) et Jaap de Man (P-B/Team 3M).