Lukas Vondracek obtient le 1er prix du Concours Reine Elisabeth

Le Tchèque Lukas Vondracek est le grand gagnant du Concours musical international Reine Elisabeth 2016, consacré cette année au piano. Les noms des pianistes victorieux ont été annoncés samedi soir au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles par le président du jury, Arie Van Lysebeth. Deux artistes américains, Henry Kramer et Alexander Beyer, remportent les deuxième et troisième prix.

Le Grand prix international Reine Elisabeth d’une valeur de 25.000 euros a été attribué à Lukas Vondracek. Il avait fait forte impression en finale jeudi, en interprétant le Concerto nº 3 de Rachmaninov.

Né en 1986 en République tchèque, il a donné son premier concert à l'âge de 4 ans. Il est diplômé du New England Conservatory et a donné plus de mille concerts sur les cinq continents en jouant notamment avec l'Orchestre National de Belgique ou le BBC Philharmonic. "Je veux remercier le jury pour croire en moi et me faire confiance", promettant de faire de son mieux pour ne pas le décevoir et rester loyal envers sa musique. "La musique reste toujours la star du show", a-t-il encore réagi avec modestie.

Les second et troisième prix reviennent à deux Américains, respectivement Henry Kramer et Alexander Beyer. M. Kramer, a donc reçu le prix Arthur De Greef du gouvernement fédéral belge (20.000 euros), a été diplômé en 2011 de la Juilliard School de New York et poursuit sa formation à la Yale School of Music (New Haven). Il a déjà a publié un premier disque, dédié à Liszt (Naxos). Quant à M. Beyer, lauréat du prix Comte de Launoit (17.000 euros), il étudie au New England Conservatory, tout en étant aussi étudiant en mathématiques à Harvard.

Les trois prix suivant ont été attribués au Sud coréen Chi Ho Han (Prix dela Fédération Wallonie-Bruxelles - 12.500 euros), au Croate Aljosa Jurinic (Prix de la Région de Bruxelles-Capitale - 10.000 euros) et à l'Italien Alberto Ferro (Prix de la ville de Bruxelles - 8.000 euros). Ce dernier, originaire de Sicile, a été longuement applaudi par le public de même que le gagnant du concours.

Le jury, exclusivement composé de pianistes dont quatre anciens lauréats, devait départager douze finalistes sur base de leur interprétation d'un concerto au choix, ainsi que de l'œuvre inédite écrite spécialement pour cette session par le compositeur Claude Ledoux, "A Butterfly's Dream". Ils étaient accompagnés par l'Orchestre National de Belgique, dirigé par Marin Alsop.

Les six autres lauréats non classés sont la Japonaise Kana Okada, sur la scène samedi soir, la Sud coréenne Yoonji Kim, le Japonais Atsushi Imada, le Sud coréen Hans H. Suu, l'Américain Larry Weng et le Russe Dmitry Shiskkin. Ils remportent chacun la somme de 4.000 euros offerte par la Loterie Nationale.

Les Belges Yannick Van de Velde et Florian Noack n'avaient pas pu accéder aux demi-finales du concours musical auquel 76 candidats du monde entier ont participé.

Le concours était organisé sous le Haut Patronage de la Reine Mathilde qui a assisté à toutes les représentations et était présente samedi soir dans la loge royale de la salle Henry Le Boeuf en compagnie de sa fille la princesse Elisabeth.

Les prochaines éditions du concours musical international seront consacrées au violoncelle en 2017 et au chant en 2018.