"Les francophones veulent faire tomber le gouvernement Michel"

Les multiples grèves n’ont plus de raison d’être et sont devenues irresponsables. C’est en tous cas l’avis du ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA), qui s’exprimait ce matin au micro de l’émission matinale "De ochtend", sur Radio 1 (VRT). "En Belgique francophone, on veut faire tomber le gouvernement Michel", a-t-il avancé.

Pour le ministre-président flamand, la grève est en train de devenir idéologique côté francophone. D’après lui, les gens veulent poursuivre leur grève jusqu’à ce que le gouvernement tombe, à l’image de ce qui se passe en France. "Il s’agit d’un parti pris politique : le gouvernement Michel doit tomber".

"En Flandre, le soutien à la grève des chemins de fer a totalement disparu", constate Geert Bourgeois. "Il devient clair que le nord et le sud du pays ont une approche très différente. Je m’inquiète profondément car cela a de grandes répercussions sur notre prospérité et sur nos emplois".

Geert Bourgeois indique en outre que la Flandre se dirige vers un budget en équilibre. "Les gens doivent réaliser à quel point il est important que nous redevenions compétitifs. D’autres pays de l’Union européenne ont dû faire des efforts bien plus lourds", conclut-il.