40.000 panneaux solaires le long des voies ferrées en Flandre

Le ministre flamand de l’Energie Bart Tommelein (Open VLD) veut rapidement munir le réseau ferroviaire qui traverse la Flandre de panneaux solaires. Il a dans ce cadre écrit au ministre de la Mobilité François Bellot (MR) et collaborera également avec Infrabel. Les premières installations devraient intervenir dans quelques mois. "Nos objectifs sont fixés pour 2020, nous n’avons donc pas de temps à perdre", souligne le ministre flamand.

D’ici 4 ans, la Flandre devra produire 10,5 % d'énergie verte. Afin d’atteindre cet objectif, Bart Tommelein, qui a récemment remplacé la ministre démissionnaire Annemie Turtelboom, a opté pour un investissement massif dans l’énergie solaire.

Le ministre passe à présent à l’acte. Un premier projet-pilote sera lancé sur le tronçon flamand de la ligne ferroviaire qui relie Louvain à Liège. Environ 4.000 panneaux solaires seront installés. A terme, 40.000 panneaux pourraient être mis en place, même si ce chiffre dépendra de l’enthousiasme des investisseurs. En cas de succès, Bart Tommelein voudrait élargir le projet le long de toutes les voies ferrées en Flandre.

Le ministre flamand envisage également d’autres surfaces à recouvrir. "La place est limitée en Flandre, donc nous examinons actuellement toutes les possibilités", explique-t-il. La priorité sera mise sur les bâtiments publics tels que les casernes, les écoles et les maisons communales. Bart Tommelein espère ainsi inspirer les citoyens. "Si nous demandons aux gens de passer à l’énergie renouvelable, le gouvernement doit alors donner l’exemple", précise-t-il.

Tommelein explique avoir choisi l’énergie solaire car elle serait la moins onéreuse en vue d’atteindre les objectifs de 2020. Investir dans les éoliennes serait moins évident, à cause de leur taille imposante et de la dépendance au vent. Le ministre estime que le gouvernement flamand ne pourra malgré tout pas totalement s’en passer.