La voiture a rapporté 16,7 milliards d’euros l'an dernier

En 2015, les accises sur les carburants n’avaient plus été aussi rentables depuis 2010 puisqu’elles ont rapporté à l’Etat fédéral et aux Régions flamande, wallonne et bruxelloise quelque 4,7 milliards d’euros. C’est ce qu’indiquent ce lundi les journaux du groupe Sudpresse, sur base des calculs de la Fédération de l’industrie automobile (Fébiac).

Les accises sur les carburants ont permis à l'État d'engranger 4,703 milliards d'euros, soit 181 millions de plus qu'en 2014, alors que la TVA a rapporté moins: 2,223 milliards au lieu de 2,470 milliards en 2014, les prix des carburants ayant fortement baissé.

L'entretien, les réparations, les pneus, les huiles, les pièces de rechange et tous les accessoires vendus chez les concessionnaires et les chaînes spécialisées ont quant à eux généré 4,7 milliards en TVA, soit un peu plus du quart de la fiscalité totale des voitures.

Toujours selon les chiffres de la Fédération de l’industrie automobile, les amendes de roulage ont été moins juteuses l'année dernière. Elles se chiffraient à un total de 406 millions d’euros, au lieu de 443 millions en 2014.

Enfin, l'État a pu empocher 35 millions supplémentaires en 2015 grâce aux nouvelles plaques minéralogiques, auxquelles il faut ajouter 4,24 millions d’euros pour les plaques personnalisées.