Menaces d’attentats: le niveau d’alerte est maintenu à 3

L’OCAM maintient pour l’instant le niveau d’alerte terroriste à 3 (sur une échelle de 4) pour l’ensemble du pays, a indiqué l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace. Plusieurs journaux rapportaient mercredi que les zones de police avaient reçu un avertissement concernant des attentats "imminents" contre le centre commercial City 2 à Bruxelles, des fast-food ainsi que des commissariats de police.

L’OCAM explique qu’il s’agit là "d’une information non contextualisée qui n’a pas d’influence directe sur le niveau actuel de la menace". Le niveau d’alerte 3 signifie que la menace est "grave, possible et vraisemblable", "mais il n’y a pas d’information spécifique faisant état d’une menace imminente", a commenté un porte-parole du Centre de crise.

"Les nombreuses informations dont dispose l’OCAM sont analysées et contextualisées avec les services partenaires et ce, entre autres, au niveau de la crédibilité. C’est sur cette base que le niveau de la menace est déterminé. L’information rapportée par certains médias est une information non contextualisée et n’a donc aucune influence directe sur le niveau actuel de la menace", a encore précisé l’OCAM.

Les agents bruxellois invités à emporter leur arme à domicile

Au lendemain du meurtre d’un policier et de sa femme près de Paris revendiqué par le groupe Etat islamique, il a été conseillé à chaque agent en France d'emporter son arme de service chez soi. "Nous invitons nos hommes à en faire de même", a indiqué le chef de corps Guido Van Wymersch, mercredi dans De Morgen et Het Laatste Nieuws, à la suite d'une réunion de crise à la police de Bruxelles, qui compte 2.000 agents armés.

Chez eux, ils doivent toutefois garder leurs munitions dans une armoire séparée et fermée. Le chef de corps a également recommandé aux policiers de se déplacer en civil plutôt qu'en uniforme pour rentrer à leur domicile. "Nous le faisons déjà depuis les attentats déjoués de Verviers", a précisé Guido Van Wymersch.

Il est en principe interdit de détenir une arme de service chez soi. "Il n'y a évidemment aucune obligation", a ajouté le chef de corps. "L'avantage est que les agents portent également une arme lorsqu'ils vont au supermarché par exemple. Si quelque chose se produit, ils peuvent intervenir."