Face à l’Irlande, les Diables remettent les pendules à l’heure

Après une défaite 0-2 contre l’Italie, lundi à Lyon, la Belgique a arraché son premier succès dans l’Euro 2016 de football en imposant ce samedi 3 buts à 0 à l’Irlande, à Bordeaux. Romelu Lukaku (photo, à dr.) est l’auteur du premier et du troisième buts, Axel Witsel (photo, à g.) du deuxième - tous marqués en seconde mi-temps. La Belgique passe ainsi de la 4e à la 2e place dans le Groupe E, avec 3 points, derrière l’Italie (6 points). Pour conserver cette place, elle ne pourra pas perdre face à la Suède, mercredi soir à Nice.

Après la bataille tactique perdue lundi soir face à l'Italie, les Diables rouges devaient s'attendre à une bataille physique contre les Boys in Green irlandais. En revoyant son dispositif (De Bruyne retrouvait l'axe de l'entrejeu), l’entraineur Marc Wilmots procéda à trois changements, un dans chaque ligne: Thomas Meunier était préféré à Ciman à droite de la défense, Mousa Dembélé et Yannick Carrasco se substituant à Nainggolan et Fellaini. Le sélectionneur espérait bien avoir les atouts qui permettraient à ses Diables de se lancer dans cet Euro.

Dès le coup d'envoi, la Belgique s'est assurée le monopole du ballon et a entamé le siège du rectangle adverse devant lequel tous les Irlandais attendaient regroupés. Malgré les bonnes intentions, les Diables rouges éprouvaient des difficultés à changer de rythme, d'où peu de réelles occasions (2 tirs cadrés sur 9). A épingler notamment, une reprise (non-cadrée) de Hazard (21e minute de jeu), un but annulé sur hors-jeu de Carrasco (25e), un tir trop faible de De Bruyne (29e) et un autre de Meunier (30e).

La défense ne fut pas trop inquiétée. Il a fallu toutefois un tackle d'Alderweireld pour arrêter Hoolahan (22e). A la mi-temps, les deux équipes n’avaient toujours marqué aucun but.

Les Diables se sont libérés de leur angoisse

La réussite sourit aux Belges à la reprise. Ils se sont montrés patients, comme le leur avait demandé Marc Wilmots, et ont trouvé des espaces pour réussir à conclure de très bons mouvements collectifs en contre-attaques. Romelu Lukaku ouvrait le score (photo ci-dessus) à la 48e minute, sur un service de Kevin De Bruyne.

A la 61e minute, une reprise de la tête d'Axel Witsel (photo archives), sur un centre de Meunier, faisait passer le score à 2-0 pour la Belgique. Et c’est à nouveau Romelu Lukaku qui, du pied et sur une passe d’Eden Hazard, portait le score final à 3-0.

Les Diables Rouges ont haussé leur niveau de jeu et se sont rassurés en défense en ne concédant pas le moindre but. Thibaut Courtois n'a eu aucune parade à effectuer, prenant dans ses bras 2 ou 3 tentatives de but des Irlandais.

Seuls points négatifs, les blessures de deux titulaires du jour: Dembélé, remplacé par Nainggolan (57e), et Carrasco, qui a cédé sa place à Mertens (64e minute de jeu).

Les Diables Rouges remontent à la 2e place du groupe. Ils comptent 3 points et se situent derrière l'Italie (6), devant la Suède (1) et l'Irlande (1). La Belgique achèvera la phase de groupe face à la Suède, mercredi 22 juin à Nice (21h00). Elle terminera 2e du groupe E à condition de prendre au moins un point face à la Suède. Les deux premiers de chacun des six groupes et les quatre meilleurs troisièmes joueront les huitièmes de finale de l’Euro.