Large action antiterroriste : 12 personnes privées de liberté

Dans le cadre d’un dossier de terrorisme, la police fédérale a effectué une quarantaine de perquisitions dans la nuit de vendredi à samedi, dans 16 communes (essentiellement en Région bruxelloise). Douze personnes ont finalement été privées de liberté. Ni armes ni explosifs n’ont été découverts au cours des perquisitions, mais le parquet aurait eu des indications concrètes sur la préparation d’un ou plusieurs attentats, imminents. Une cellule terroriste aurait projeté un attentat pendant le match de l’Euro de football qui opposera ce samedi après-midi la Belgique à l’Irlande.

"Plusieurs dizaines" de perquisitions ont été effectuées durant la nuit de vendredi à samedi sur le territoire belge, et surtout en Région bruxelloise, dans le cadre d'un dossier de terrorisme, indiquait ce samedi matin le parquet fédéral.

Ces perquisitions ont été menées en particulier dans les communes de Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Anderlecht, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, Evere, Forest, Watermael-Boitsfort, Ganshoren, Zaventem, Ninove, Wemmel, Fleurus, Tubize et Liège. Pas moins de 152 boxes de garage ont également été perquisitionnés.

Quarante personnes ont été interpellées et douze d'entre elles ont finalement été privées de liberté. Le juge d'instruction doit se prononcer dans les prochaines heures sur leur maintien ou non en détention. Parmi les suspects, il y aurait des connaissances des terroristes Mohammed Abrini (photo) et des frères El Bakraoui (photo). Mais cette nouvelle cellule terroriste ne serait pas liée à celle qui a perpétré les attentats du 22 mars à Bruxelles et Zaventem.

Un attentat planifié à la Place Rogier ?

Les perquisitions se sont déroulées sans incident particulier, selon le parquet fédéral. "Ni arme ni explosif n'ont été découverts", mais "les éléments recueillis dans le cadre de l'instruction nécessitaient d'intervenir immédiatement", explique-t-il.

Le parquet fédéral précise ne pouvoir dévoiler ni l'identité des suspects, ni les objets emportés, ni d'autres détails dans l'intérêt de l'instruction, qui se poursuit.

D’après la télévision privée flamande VTM et le quotidien De Standaard, la cellule terroriste projetait un attentat pendant le match des Diables Rouges contre l'Irlande, qui aura lieu ce samedi après-midi à Bordeaux, en France. Ces médias parlent notamment de la Place Rogier, à Bruxelles, comme cible possible. Un village pour les supporters des Diables rouges y est érigé.

"Nous ne donnons pas de commentaire sur les cibles potentielles", a réagi le parquet fédéral. D’autre part, le Conseil national de sécurité se réunissait ce samedi dès 12h au cabinet du Premier ministre Charles Michel.