Trois personnes placées sous mandat d'arrêt après la vague de perquisitions

Trois des douze personnes interpellées dans la nuit de vendredi à samedi dans le cadre d'un dossier antiterroriste du parquet fédéral ont été placées sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction. Il s'agit de Samir C., né le 13 janvier 1989, de Moustapha B., né le 14 mars 1976 et Jawad B., né le 3 mars 1987, tous de nationalité belge, indique samedi soir le parquet fédéral dans un communiqué.

Ils ont été inculpés de tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et de participation aux activités d'un groupe terroriste, comme auteur ou co-auteur, précise le parquet fédéral.

Les neuf autres personnes qui avaient été privées de liberté ont été entendues par la police judiciaire fédérale et ensuite remises en liberté par le magistrat instructeur.

L'enquête se poursuit et aucune autre information ne sera communiquée, ajoute encore le parquet fédéral.


 

Le niveau de menace terroriste maintenu à 3 mais aucune annulation d'événements

Selon la RTBF, certains des suspects interpellés dans la nuit de vendredi à samedi circulaient dans le quartier autour de la place Rogier à Bruxelles. L'idée de viser un rassemblement autour du match des Diables Rouges est donc bien l'une des hypothèses examinée par les enquêteurs.