La compagnie VLM Airlines dépose le bilan

Au cours d’une réunion d’urgence avec les syndicats, la direction de la compagnie aérienne belge VLM Airlines a annoncé ce mercredi midi la demande de mise en faillite. Quelque 160 membres du personnel pourraient perdre leur emploi. Les avions de VLM sont restés sur le tarmac anversois et les vols ont été annulés.

VLM Airlines a enregistré une perte de 13 millions d'euros l'an passé, et les dettes se seraient accumulées pour un montant total de 6 millions d'euros.

Fin mai, le tribunal du commerce d'Anvers avait accordé à la compagnie la protection contre ses créanciers pour une durée de six mois. "Mardi, l'entreprise s'est rendue au tribunal du commerce pour mettre fin à la procédure relative à la loi sur la continuité des entreprises et a décidé mercredi de se déclarer en faillite", a expliqué Olivier Coenen de la CGSLB.

"La dette historique est énorme et d'autres importantes factures se sont soudain ajoutées ces derniers temps, comme la taxe en Allemagne. Ce sont des factures de centaines de milliers d'euros."

"C'est une bonne chose que les avions soient restés sur le sol belge. Cela permettra aux curateurs de payer les salaires en retard", a estimé le secrétaire syndical Pol Buekenhout (CSC). Le personnel est extrêmement déçu, a-t-il ajouté.

La déclaration de faillite devrait être introduite plus tard dans la journée, ont précisé les syndicats.

Ancrée à Anvers

La compagnie régionale Vlaamse Luchttransportmaatschappij (VLM Airlines en abrégé) a été fondée en 1992 par l’homme d’affaires Freddy Van Gaever et possède son siège à Anvers. Elle débuta ses activités l’année suivante, avec un vol Anvers - London City Airport.

Entretemps, elle dessert les aéroports de Hambourg et Southampton depuis Deurne, elle vole vers Londres depuis Wartford et depuis Friedrichshafen vers Düsseldorf, Hambourg et Berlin.

L’an dernier, VLM a fait 13 millions d’euros de pertes, et aurait accumulé jusqu’à 6 millions d’euros de dettes. L’un de ses créanciers est l’aéroport d’Anvers (à Deurne).