Un but tardif contre la Suède propulse les Diables en 8es de finale

La Belgique s’est imposée 1-0 face à la Suède, mercredi soir à l’Allianz Riviera de Nice lors de son 3e et dernier match de groupe de l’Euro 2016 de football. Les Diables rouges accèdent ainsi aux huitièmes de finale, où ils devront d’abord affronter la Hongrie, dimanche soir à Toulouse. L’unique but de la rencontre a été inscrit à la 84e minute de jeu par Radja Nainggolan, sur une passe d’Eden Hazard. La Belgique termine la première phase à la deuxième place du Groupe E, derrière l’Italie qui possède également 6 points. L’Irlande est 3e, tandis que la Suède est éliminée.

Pour ce dernier match de groupe, Marc Wilmots avait retenu en début de partie à peu près les mêmes joueurs que ceux qui ont réalisé le 3-0 contre l’Irlande. Seul Dembélé devait rester sur le banc, pas encore suffisamment rétabli d’une blessure à la cheville. Sa place en milieu de terrain était attribuée à Radja Nainggolan.

A la 4e de jeu, la première opportunité du match tomba du côté suédois. Sur un coup franc envoyé dans la surface, le ballon retombait au point de penalty devant Berg, dont la frappe était bien écartée par le gardien Thibaut Courtois. Les Belges prenaient ensuite le jeu à leur compte, mais sans réellement se montrer dangereux. Les Suédois, très regroupés, formaient devant leur but un rideau que les Diables ne parvenaient pas à percer.

A la 25e minute, une frappe de Kevin De Bruyne (photo) était captée sans difficulté par le gardien Andreas Isaksson. Dans la foulée, Zlatan Ibrahimovic répondait avec une tentative qui passait de peu à côté du but de Courtois.

A l'exception de l'un ou l'autre centre modérément dangereux et de trois cartes jaunes distribuées à Thomas Meunier, Albin Ekdal et Erik Johansson, il n'y eut plus rien de vraiment marquant pendant la première mi-temps - un peu comme ce fut le cas pendant les premières mi-temps des Diables rouges face à l'Italie et l'Irlande. La rentrée aux vestiaires était accompagnée d'un concert de sifflets.

Lourde pression en seconde mi-temps

En début de seconde période, les Suédois se montrèrent plus entreprenants, mais sans réel danger pour le but belge. Les Diables remettaient ensuite un peu plus le pied sur le ballon, mais sans davantage d'efficacité. A la 65e minute, une bonne frappe de Kevin De Bruyne obligea Isaksson à réaliser son premier véritable arrêt du match.

A l'approche du dernier quart d'heure, Romelu Lukaku, bien lancé par De Bruyne, s'en alla vers le but mais Isaksson sortit bien de son but et dévia sa frappe. Quelques instants plus tard, sur une phase similaire, l'avant-centre belge pensait avoir inscrit le but libérateur, mais l'arbitre signala - à juste titre, mais très tardivement - une position de hors-jeu.

Le match devenait alors un peu plus rythmé. Ibrahimovic obligea Thibaut Courtois à la parade sur un coup franc puissant. Dries Mertens, entré à la place de Yannick Carrasco, s'infiltrait peu après dans la surface et armait un tir bien dévié par le portier suédois. A la 82e minute, une tête de Andreas Granqvist à la suite d'un corner était dégagée sur la ligne par Kevin De Bruyne, qui empêchait ainsi les Suédois d’ouvrir la marque.

Sur l'action suivante (84e minute), Eden Hazard débordait et trouvait Radja Nainggolan (photo, au centre), dont la frappe légèrement déviée depuis l'extérieur de la surface trompait Isaksson (0-1) et plantait le but libérateur pour la Belgique. Ibrahimovic inquiéta encore une fois Courtois sur une frappe en pivot, qui passait juste à côté, et Christian Benteke eut l'occasion de doubler la marque dans les dernières secondes, mais le score ne bougea plus : 0 à 1 à la faveur des Diables rouges.

FP or licensors

Résultats du Groupe E

La Belgique achève donc le premier tour à la deuxième place du Groupe E, avec 6 points. L'Italie, qui était déjà assurée de la première place grâce à ses 6 points combinés à sa victoire face aux Diables, s'est inclinée mercredi soir face à l'Irlande. La Nazionale connaissait déjà son adversaire en huitième, l'Espagne.

L'Irlande, avec 4 points, se qualifie en tant que l'un des meilleurs troisièmes et affrontera la France, dimanche à Lyon. La Turquie est dès lors, avec l'Albanie, l'un des deux troisièmes de groupe éliminés.

La Suède achève son Euro avec un point et un seul but marqué. Il s'agissait donc du dernier match international de son emblématique capitaine, Zlatan Ibrahimovic (photo). Celui-ci avait annoncé, à 34 ans, qu'il quitterait sa sélection à l'issue du tournoi.

"Il ne faut pas sous-estimer la Hongrie"

"C'était un match difficile, on a eu des occasions et on a fini par marquer un but", a expliqué Radja Nainggolan (photo) au micro de la RTBF. "On aurait pu faire mieux en finition. La Suède a été obligée de venir l'avant pour gagner. On a bien défendu et on a joué un peu sur la contre-attaque. C'est vrai que l'on aurait pu marquer plus qu'un but, mais maintenant on va se concentrer sur le prochain match. Je suis un peu chanceux sur mon but. Je vise le deuxième poteau, le ballon est un peu dévié. Mais le plus important est d'avoir gagné."

Même soulagement pour Thibaut Courtois (photo), le gardien des Diables Rouges qui en 40 rencontres rentre une "clean sheet" pour la 20e fois. "Je crois que les gens pensaient que cela allait être facile. Mais ce n'est pas le cas. C'était un peu comme une finale pour la Suède. Si elle gagnait, elle se qualifiait. Les Suédois ont poussé en début de match, en jouant avec de bons ballons. Ils ont eu quelques occasions, mais on a bien défendu. C'était nécessaire pour nous de marquer quand on voit l'Irlande qui gagne contre l'Italie. Maintenant on a une belle route devant nous. On doit avouer que l'on a un tableau "facile" entre guillemets. C'est vrai qu'il n'y a plus de match facile, mais on évite des équipes comme l'Allemagne, l'Angleterre, la France. Attention à la Hongrie, ils ont fait trois bons matches et ont terminé en tête de leur groupe. On sera favoris et on sait qu'ils vont défendre."

Eden Hazard (photo) a été élu "Homme du Match" Belgique-Suède. Le capitaine des Diables Rouges a offert la passe décisive à Radja Nainggolan pour l'unique but de la rencontre. Il rejoint ainsi Aaron Ramsey en tête du classement des donneurs d'assists, avec deux passes décisives.

Hazard aussi mettait en garde contre la prochaine rencontre des Diables. "La Hongrie va être un match compliqué, on a regardé les dernières minutes contre le Portugal, ça va se jouer à 200%. On a vu une équipe très solide. Ils ont mis trois buts au Portugal, leur attaque est efficace. Nous on en avait mis qu'un seul. Á nous de répondre présent et d'être là au duel."