"Le Brexit affaiblit le Royaume-Uni, l'Europe et la Flandre"

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a regretté le résultat du référendum britannique qui va "affaiblir le Royaume-Uni, l'Union européenne et la Flandre", a-t-il indiqué vendredi matin. "Le Royaume-Uni offrait une plus-value énorme à l'Europe tant sur le plan économique que politique. Nous respectons le choix posé et nous devons désormais négocier de manière pragmatique afin de rendre ce Brexit aussi doux que possible."

Geert Bourgeois a rappelé que le service d'études du gouvernement flamand avait calculé qu'un Brexit pourrait coûter 2,5% de PIB à la Flandre d'ici 2030. Ce scénario se confirmerait en cas de sortie "dure" du Royaume-Uni de l'Europe, sans la conclusion d'un traité commercial. En cas de sortie "douce", avec des tarifs douaniers moins importants, la baisse serait de 1,8% pour la Flandre.

"Le Royaume-Uni est un partenaire commercial extrêmement important pour nous, il s'agit de notre quatrième marché d'exportation. Dans certains secteurs où la Flandre brille - comme l'alimentaire et le textile -, il est d'une importance cruciale que le commerce via la Manche continue à être florissant", a souligné le ministre-président flamand.

"Le gouvernement flamand proposera prochainement sa propre vision de l'Europe. Pas un grand saut dans l'inconnu, mais bien une approche pragmatique permettant de nous renforcer, avec par exemple un marché numérique et un réseau énergétique uniques", a conclu Geert Bourgeois.