Brexit: un "helpdesk" pour répondre aux questions des entreprises belges

Le ministre de l'Economie, Kris Peeters, et le groupe d'experts qu'il a constitué pour analyser les conséquences pour les entreprises belges d'un retrait du Royaume-Uni de l'UE ont convenu vendredi de mettre sur pied un "helpdesk" central pour répondre aux questions que ne manqueront pas de se poser les sociétés belges, ont-ils annoncé, tout en rejetant tout sentiment de "panique".
AFP or licensors

"Il a été convenu que la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) mais aussi d'autres organisations patronales vont prendre l'initiative de rassembler toutes les questions des entreprises et que nous allons organiser un 'helpdesk' pour formuler des réponses", a affirmé M. Peeters (CD&V) à l'issue d'une réunion d'urgence de ce groupe d'experts.

Placé sous la direction de l'homme d'affaires et comte Paul Buysse (Bekaert), ce groupe est composé notamment du gouverneur de la Banque nationale, Jan Smets, du président de BNP Paribas Fortis, Herman Daems, et du patron du port de Zeebrugge, Joachim Coens.

Selon différentes études, la Belgique pâtirait d'un retrait de la Grande-Bretagne de l'Union à hauteur de 0,5% du PIB, soit 2,1 milliards d'euros.

M. Buysse a toutefois appelé lors d'un point de presse les entreprises "à ne pas paniquer", expliquant que les négociations avec Londres sur les modalités d'un Brexit ne débuteraient qu'en octobre et devraient durer deux ans.