Les intempéries provoquent de gros dégâts dans tout le pays

Les différents services de pompiers de Bruxelles et du Brabant flamand ont été débordés jeudi soir en raison des intempéries. A Bruxelles, la situation était apocalyptique. Par endroits, l’eau est montée à hauteur du toit des voitures. La Wallonie a également été fortement touchée, alors que le plan catastrophe a été enclenché dans plusieurs provinces flamandes.

A Bruxelles, la situation a été presque catastrophique, a déclaré le porte-parole des pompiers bruxellois, Pierre Meys. Ses services ont reçu des centaines d'appels, depuis les communes de Molenbeek, Laeken, Ganshoren, Berchem-Sainte-Agathe, Jette, Anderlecht et Forest. A différents endroits, l'eau est montée à hauteur du toit des voitures.

L'une des bandes de circulation du ring intérieur de Bruxelles était totalement sous eau à hauteur de Wemmel. Des inondations ont également eu lieu dans le tunnel Léopold II en direction de Midi.

Des grêlons géants à Lommel

Entre 21h30 et 22h15, le nombre d'appels aux pompiers de l'ouest du Brabant flamand est passé de 130 à plus de 200, venant principalement de Dilbeek, Grimbergen, Strombeek-Bever et Wemmel. Des sacs de sable étaient mis à disposition des habitants de Grimbergen. Dans cette province aussi, les pompiers de Louvain ont été surchargés de coups de téléphone et les services de Tirlemont en ont enregistré une trentaine vers 22h00.

Dans la province du Limbourg, les pompiers ont aussi été fort sollicités. La région de Lommel a essuyé des chutes de grêlons de quelques centimètres. Des vents violents, occasionnant la chute d'arbres sur la route, ont empêché la liaison entre Diepenbeek et Kortessem. Un plan catastrophe a en outre été déclenché à Saint-Trond.

En province d'Anvers, un plan catastrophe local a été déclenché jeudi soir dans la commune de Turnhout, nécessitant l'intervention des pompiers et de la protection civile. Onze équipes de pompiers étaient encore déployées dans la région pour pomper de l'eau vers minuit.

Plans catastrophes en Wallonie aussi

En Wallonie, un plan catastrophe a été déclenché dans la province du Brabant wallon. Le centre de crise pour la province a indiqué peu avant 02h00 que de nombreux dégâts étaient signalés dans plusieurs communes, tels que des chutes d'arbres, avaloirs bouchés, départs d'incendie, mais qu'aucune victime n'était à déplorer. Des voiries sont fermées à Genappe en raison du débordement de la Dyle, plusieurs maisons et caves sont sous eau à Chastre, et les secours sont toujours sur place à Jodoigne où le hall omnisport s'est effondré. La situation est sous contrôle à Nivelles, stabilisée à Tubize et le courant a été rétabli à Villers-la-Ville, indique encore le centre de crise.

En Hainaut, la phase provinciale du plan catastrophe, déclenchée vers 22h30 jeudi soir, a été levée peu avant minuit. Des interventions ont été menées à Pont-à-Celles, Binche, Ham-Sur-Heure, Courcelles, Estinnes et La Louvière, a indiqué le gouverneur de la province du Hainaut, Tommy Leclercq. Vers minuit, les pompiers de La Louvière menaient des opérations de bâchages de toitures et de pompages, ont indiqué ceux-ci à Belga. Ceux de Binche étaient aussi toujours à pied d'oeuvre vers 01h30 vendredi matin.

Comme pour réconforter la population, des arcs-en-ciel ont fait leur apparition un peu partout, une fois le violent orage passé.