Un Belge dirigera la taskforce Brexit de l’UE

Le haut diplomate Didier Seeuws (photo d'archives) sera appelé à mener à bien la séparation entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne. Il dirigera en effet la taskforce pour le Brexit créée par le Conseil européen. Le Gantois de 50 ans a été chef de cabinet de l’ancien Premier ministre belge, Herman Van Rompuy, lorsqu’il était président du Conseil européen.
BELGA/WAEM

L’Union européenne ne veut apparemment pas perdre de temps à la suite du référendum britannique et a immédiatement commencé à préparer les négociations avec la Grande-Bretagne qui mèneront à la sortie de ce pays de l’UE. Pour mener à bien les négociations, le Conseil européen a mis sur pied une taskforce.

Sa direction a été confiée au haut diplomate belge Didier Seeuws. Ses collègues estiment à son égard que "si le mot de haut diplomate en Belgique s’applique à quelqu’un c’est bien à Didier Seeuws". Le Gantois de bientôt 51 ans a une longue expérience dans le domaine européen, après avoir été chef de cabinet de l’ancien président du Conseil européen, le Belge Herman Van Rompuy.

Actuellement, il est directeur des départements Transport, Télécommunications et Energie du Conseil européen. Pendant des années il a également été porte-parole (photo) de l’ancien Premier ministre Guy Verhofstadt (Open VLD), avant d’assumer diverses hautes fonctions au sein des institutions européennes.

L’article 50 du Traité sur l’Union européenne, qui rend possible la sortie d’un pays membre de l’Union, ne donne en fait pas beaucoup de détails sur pareil divorce. Il faudra donc beaucoup de négociations, et les discussions purement techniques devront être menées par la Commission européenne.

Pour les sujets plus politiques - et ce seront sans doute une majorité de sujets -, les négociations seront menées par les ministres au Conseil ou les chefs d’Etat et de gouvernement au Conseil européen. Et ce dernier commence donc à se préparer concrètement, sous la houlette de la taskforce dirigée par Didier Seeuws.