Michel invite les entreprises britanniques à s’installer en Belgique

Les entreprises britanniques qui se sentiraient menacées par la probable sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (le Brexit) sont les bienvenues en Belgique. C’est l’invitation que leur lance le Premier ministre Charles Michel (photo), dans une interview que publiait ce lundi le quotidien flamand Het Laatste Nieuws. Michel met aussi en garde : les Britanniques ne doivent pas s’attendre à de la compassion des autres pays de l’Union. "Accepter votre choix, même s’il s’avère dramatique".

Bien que les Britanniques se soient prononcés jeudi dernier - à une courte majorité, il est vrai - en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, peu d’entre eux semblent maintenant pressés de mener à bien ce divorce. C’est une attitude que comprennent une partie des états membres, comme l’Allemagne, mais que d’autres pays - comme la France et la Belgique - ne soutiennent pas.

"Je ne suis pas rancunier, mais nous devons faire sentir rapidement aux Britanniques qu’ils ont remporté une victoire à la Pyrrhus", déclarait Charles Michel (MR) au quotidien Het Laatste Nieuws. "En février dernier, à la demande du Premier ministre britannique David Cameron, nous avons accepté un paquet d’exceptions qui devaient être accordées au Royaume-Uni. Maintenant que le Brexit est un fait, nous devons les jeter à la poubelle".

"Vous ne pouvez vouloir le beurre et l’argent du beurre. Il n’est pas possible de revenir en arrière. Les Britanniques doivent comprendre qu’ils ont fait un choix dramatique pour l’avenir du Royaume Uni, mais pas pour celui de l’Union européenne".

Le Premier ministre belge affirme se préoccuper aussi de l’économie de son pays et avoir préparé un plan. "Je vais mettre mon projet sur la table du gouvernement, sous la devise" Welcome to Belgium". Cela lancera une campagne pour attirer en Belgique les entreprises britanniques qui se sentent menacées par le Brexit".

"Vous craignez de perdre l’accès au marché européen ? Venez alors en Belgique, un pays u cœur de l’Union européenne, où le gouvernement est favorable aux entreprises".