Deux ans de prison avec sursis pour l’agresseur du commissaire

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné ce jeudi à une peine de 2 ans de prison avec sursis le manifestant qui avait agressé le commissaire divisionnaire Pierre Vandersmissen (photo) lors de la manifestation nationale du 24 mai dernier. Le parquet avait demandé une peine de 30 mois avec sursis.

Le prévenu - un militant FGTB de 43 ans - a été reconnu coupable d'avoir agressé violemment le commissaire Pierre Vandersmissen, de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles, lors de la manifestation nationale du 24 mai dernier.

Les images de ces faits avaient été diffusées par les médias et les réseaux sociaux. Elles montraient un homme vêtu d'un t-shirt rouge frapper un officier de police à la tête, avec un objet. L’homme s’était lui-même reconnu sur ces images après la manifestation et s’était rendu à la police.

La victime, le commissaire Pierre Vandersmissen, s'était effondrée après avoir reçu le coup, et l'agresseur avait pris la fuite. Grièvement blessé, l'officier de police avait dû être évacué d'urgence vers un hôpital

Le manifestant écope de 2 ans d’emprisonnement avec sursis, alors que son avocat avait espéré un an de détention avec sursis. Le parquet de Bruxelles avait réclamé 30 mois de prison avec sursis.