Les entreprises flamandes pas encore inquiètes des conséquences du Brexit

La "permanence Brexit" mise en place par les autorités flamandes depuis l’annonce de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est loin de crouler sous le travail. Ce service doit faire office de point d’information pour toutes les entreprises flamandes qui se posent des questions quant aux conséquences économiques d’un tel scénario.

Le service de permanence a été lancé par le Flanders Investment and Trade (FIT), l’agence flamande en charge de l’entreprenariat à l’étranger.

A l’heure actuelle, les entrepreneurs flamands ne semblent toutefois pas impressionnés par la sortie anglaise de l’Union. D’après le FIT, seules six demandes d’information ont été enregistrées. Les questions concernaient principalement la fiscalité, la facturation, la libre circulation des personnes, et l’exportation vers les Iles Vierges britanniques.

Afin de pouvoir donner des réponses plus concrètes, le FIT devra encore attendre le résultat des négociations entre les Britanniques et les 27 Etats-membres de l’UE.

Si les entrepreneurs flamands ne semblent pour l’instant pas inquiets, ils pourraient avoir de bonnes raisons de commencer à se poser des questions. D’après l’agence de notation Moody’s, la Belgique sera en effet l’un des pays les plus touchés par le Brexit, une situation qui concerne également l’Irlande et Chypres.

Les plus consultés